Logo La Porte Latine FSSPX
fraternité sainte pie X

Actualités

suivez-​nous !

La place des humanités Gréco-​Latines (vidéo)

Conférence pro­non­cée par l’ab­bé Jean Bayot le 29 jan­vier 1990 à l’IUSPX. 

Vidéo du Pèlerinage de Chartres à… Rambouillet

Un pèle­ri­nage de Pentecôte 2022 bien éprou­vé par le Ciel ! 

Le futur couvent des Servantes de Jésus Prêtre en Espagne

Voulez-​vous aider ces reli­gieuses contem­pla­tives à construire leur nou­veau couvent dans la pro­vince de Tolède ? 

Le Coran face au mystère de la Trinité

Sermon pro­non­cé par mon­sieur l’ab­bé Gaud le dimanche 12 juin 2022, en la fête de la Trinité. 

Saint Thomas More

Grand-​chancelier d’Angleterre, mar­tyr (1478–1535). Fête le 6 juillet. 

Lettres décrétales Sævis agitata, canonisation des saints John Fisher et Thomas More

Décernant aux bien­heu­reux Jean Fisher, évêque de Rochester, et Thomas More, mar­tyrs, les hon­neurs réser­vés aux Saints. 19 mai 1935 

L’évolution, un mythe à déconstruire

Conférence pro­non­cée par mon­sieur Dominique Tassot le mer­cre­di 18 mai 2022 au prieu­ré de la Sainte Croix. 

Reportage de la Fête-​Dieu à Toulouse

La pro­ces­sion en l’honneur du Très Saint-​Sacrement a tra­ver­sé les rues de Toulouse dimanche 19 juin 2022. 

Deux objections sur la prière

La prière deman­dant quelques efforts, il ne manque pas d’hommes pour avan­cer des objec­tions leur per­met­tant d’être exemp­tés de cet exercice. 

Ordinations au diaconat et au sacerdoce à Ecône – juin 2022

En la fête des saints apôtres Pierre et Paul, le 29 juin 2022, huit prêtres ain­si que 5 diacres ont été ordon­nés au sémi­naire Saint-​Pie X d’Ecône sous un soleil radieux. 

Sagesse de l’âge et respect de la jeunesse

La véné­ra­tion que l’on doit à nos anciens entre­tient la mémoire dont nous avons besoin pour agir prudemment. 

Saint Pierre

Prince des apôtres et pre­mier Pape (+ 67). Fête le 29 juin. 

Via crucis (8) – Jésus reprend les filles de Jérusalem

A tra­vers ces filles de Jérusalem qui se croient bien por­tantes et pour­tant si malades, c’est aus­si à cha­cun d’entre nous que Jésus s’adresse.

Reportage de la Fête-​Dieu à Nantes

Environ 600 fidèles ont par­ti­ci­pé à la pro­ces­sion du prieu­ré Saint-​Louis en l’honneur du Très Saint-​Sacrement dans les rues de Nantes, dimanche 19 juin 2022. 
fraternité sainte pie X

Agenda

nos prochains évènements en France

Qui
sommes-nous ?

une communauté sacerdotale

La Fraternité Sacerdotale Saint Pie X est une socié­té de prêtres catho­liques fon­dée par Mgr Marcel Lefebvre en 1970. Son But essen­tiel est la for­ma­tion de bons prêtres par les moyens que l’Église a tou­jours employés.

La maison
du district

Connaître nos supé­rieurs, accé­der aux com­mu­ni­qués offi­ciels, deman­der un cer­ti­fi­cat de baptême.

Nos maisons
en France

Bastions de la foi et phares de la Chrétienté, elles sont la base de notre apostolat. 

Les œuvres
du district

Offrir à cha­cun la pos­si­bi­li­té de s’in­ves­tir au ser­vice de Notre-​Seigneur Jésus-​Christ et d’ap­pro­fon­dir sa vie chrétienne.

La
vocation

Prêtre, frère, oblate, sœur de la FSSPX. Comment répondre à l’ap­pel de Dieu ? 

Où trouver
nos lieux de messe

la fraternité saint-​pie X en france

La Fraternité Sacerdotale Saint Pie X est for­te­ment implan­tée en France avec plus de 40 prieu­rés. Elle des­sert 125 lieux de culte où la sainte messe est célé­brée les dimanches, fêtes et jours de semaine. La Fraternité Saint Pie X des­sert éga­le­ment cer­taines com­mu­nau­tés amies. Cliquez ci-​dessous pour trou­ver un lieu de messe de la fra­ter­ni­té et ses horaires en France.

La messe en direct

de saint-​nicolas-​du-​chardonnet

« Qui n’est pas en paix avec Dieu, n’est pas en paix avec soi, et n’est pas en paix avec les autres. »
Saint Jean Bosco
fraternité sainte pie X

Médias

Martyrologe

Les saints frères Cyrille et Méthode évêques et confes­seurs, dont l’an­ni­ver­saire est mar­qué res­pec­ti­ve­ment le 16 des calendes de mars (14 février) et le 8 des ides d’a­vril (6 avril).

A Rome, les saints mar­tyrs Claude gref­fier ; Nicostrate, maître des requêtes, époux de la bien­heu­reuse mar­tyre Zoé ; Castorius, Victorin et Symphorien. Convertis à la foi du Christ par saint Sébastien, bap­ti­sés par le bien­heu­reux prêtre Polycarpe, ils s’oc­cu­paient à recher­cher les corps des saints mar­tyrs, quand le juge Fabien les fit arrê­ter. Ce der­nier ne ces­sa pen­dant dix jours de les har­ce­ler par des menaces et des caresses, mais, ne pou­vant en aucune façon les ébran­ler, il les fit mettre trois fois à la tor­ture et pré­ci­pi­ter ensuite à la mer.

A Durazzo, en Macédoine, les saints mar­tyrs Pérégrin, Lucien, Pompée, Hésyque, Papius, Saturnin et Germain, tous ita­liens. Durant la per­sé­cu­tion de Trajan, ils s’é­taient réfu­giés dans cette ville, où, voyant l’é­vêque saint Aste, mis en croix pour la foi du Christ, ils se décla­rèrent eux aus­si ouver­te­ment chré­tiens ; ils furent pour ce motif, arrê­tés par ordre du juge et jetés à la mer.

A Brescia, saint Apollone, évêque et confesseur.

A Eichstadt, en Germanie, saint Wilibald, pre­mier évêque de cette ville, fils du roi des Angles saint Richard, et frère de la vierge sainte Walburge ; il tra­vailla avec saint Boniface à prê­cher l’é­van­gile, et conver­tit beau­coup de peuples au Christ.

Dans la cité des Arvernes, en Gaule, saint Anyre évêque.

A Urgel, en Espagne Tarragonaise, saint Odon évêque.

En Angleterre, saint Hedde, évêque des Saxons de l’Ouest.

A Alexandrie, l’an­ni­ver­saire de saint Pantène, homme apos­to­lique, doué d’une pro­fonde sagesse. Rempli de zèle et d’a­mour pour la parole de Dieu, il alla prê­cher l’é­van­gile du Christ jus­qu’aux extré­mi­tés de l’Orient, prou­vant ain­si l’ar­deur de sa foi et de son dévoue­ment ; ren­tré ensuite à Alexandrie, il y repo­sa en paix, sous Antonin Caracalla.

A Brige, sur le ter­ri­toire de Meaux, sainte Edelburge abbesse et vierge, fille d’un roi des Angles.

A Pérouse, le Bienheureux pape Benoît XI, natif de Trévise, de l’Ordre des Frères Prêcheurs et confes­seur. Durant son court pon­ti­fi­cat, il contri­bua admi­ra­ble­ment à affer­mir la paix de l’é­glise, à réta­blir la dis­ci­pline et à faire pro­gres­ser la religion.

Sanctoral

Saints Cyrille et Méthode Évêques

Les deux frères Cyrille et Méthode, ori­gi­naires de Thessalonique, après de brillantes études à Constantinople, furent char­gés en 863 par Photius, patriarche de Constantinople, de l’é­van­gé­li­sa­tion de la Moravie.

Pour faci­li­ter le tra­vail apos­to­lique dans ce pays, dont la langue n’a­vait rien de com­mun avec le latin, ils tra­dui­sirent la Bible en sla­von, dont ils inven­tèrent les carac­tères, et intro­dui­sirent l’u­sage de célé­brer dans cette langue les offices litur­giques. Dénoncés à Rome, ils durent se jus­ti­fier devant le Pape Adrien II qui, loin de les désap­prou­ver, leur don­na la consé­cra­tion épis­co­pale, en 869. Cyrille mou­rut à Rome peu de temps après son sacre et fut ense­ve­li près des reliques de saint Clément qu’il avait appor­tées de Chersonèse ; Méthode retour­na en Moravie avec le titre d’ar­che­vêque de Sirmium et éten­dit son tra­vail d’é­van­gé­li­sa­tion aux peuples slaves de Hongrie, Bulgarie, Bohême, Pologne et Russie méri­dio­nales ; on lui attri­bue la fon­da­tion des évê­chés de Lwow (Lemberg) et de Kiew. Dénoncé une seconde fois pour ses tra­duc­tions litur­giques, il fut de nou­veau approu­vé en 880 par le Pape Jean VIII. Il mou­rut le 6 avril 885.

Saints Cyrille et Méthode sont hono­rés comme apôtres et patrons prin­ci­paux des pays danubiens.