10e Opération Rosa Mystica 2016 sur l’île de Mindanao, au Sud des Philippines – N° 06 : dimanche 14 février


On compte bien­tôt mille per­sonnes, ce qui ne s’est jamais vu dans aucune paroisse d’Asie de la FSSPX !

Dimanche 14 février : Messe solen­nelle et béné­dic­tion de l’église

« Après mon mariage, c’est le deuxième plus beau jour de ma vie » nous confie le doc­teur Dickès avec émo­tion. Pour clô­tu­rer cette semaine de mis­sion, il est en effet pré­vu de bénir la nou­velle église, sym­bole de l’œuvre accom­plie par l’ACIM-Asia.

Au petit matin, c’est l’effervescence autour du lieu saint : deux artistes finissent de peindre les embra­sures des portes du chœur, une cou­tu­rière confec­tionne en hâte des dal­ma­tiques pour les diacre et sous-​diacre, les enfants de chœur répètent une der­nière fois, la cho­rale se pré­pare, d’autres décorent le site avec des bal­lons et des guir­landes, etc. Et pen­dant ce temps, Father Tim a fait envoyer des « jeep­nees » aux alen­tours pour ame­ner à la messe tous les voi­sins qui le sou­haitent ou les patients des jours précédents.

L’église se rem­plit à vue d’œil, elle est déjà presque pleine une heure avant la messe. Plusieurs per­son­na­li­tés mili­taires et civiles sont pré­sentes, admi­ra­tives de l’œuvre accom­plie par les catho­liques étran­gers sur leur ter­ri­toire. On compte bien­tôt mille per­sonnes, ce qui ne s’est jamais vu dans aucune paroisse d’Asie de la FSSPX ! L’assemblée est très remuante, cha­toyante, et com­po­sée sur­tout de femmes et d’enfants ; ils parlent, vont et viennent, peu habi­tués à une messe solen­nelle si longue. Mais les ser­mons suc­ces­sifs des abbés Stehlin et Pfeiffer ont le pou­voir de les cap­ti­ver : ils éveillent en eux un chant de recon­nais­sance pour les volon­taires qui viennent à leur secours depuis dix ans ; et en retour, ils les incitent à être per­sé­vé­rants dans la Foi, pour trans­mettre à leurs enfants l’amour de la ver­tu et de la Vérité.

A la fin de la céré­mo­nie, 190 fidèles font leur enga­ge­ment dans la Milice de l’Immaculée, tan­dis que 150 demandent de se pré­pa­rer à y ren­trer. C’est une belle récom­pense pour leur aumô­nier qui voit ses sacri­fices por­ter des fruits. En paral­lèle, l’abbé reçoit 40 demandes de bap­tême et autant pour se pré­pa­rer au mariage ! Permettez-​moi, chers lec­teurs, de confier tous ces néo­phytes à vos prières, afin qu’ils s’engagent durablement.

Cette messe revêt un carac­tère tout à fait spé­cial. Elle a lieu l’année des dix ans de la mis­sion Rosa Mystica, et elle est célé­brée à l’endroit même où, dix ans plus tôt, les Dickès venaient faire leur pre­mière mis­sion. Que de che­min par­cou­ru depuis !

Le doc­teur et son épouse n’ont pas comp­té leur temps, leur argent, leur san­té, pour aider ce peuple qu’ils ont si vite tant aimé. D’année en année, ils ont semé le bon grain un peu par­tout, et mon­tré une géné­ro­si­té sans borne. Grâce à eux, dans dif­fé­rentes îles, les mis­sion­naires ont ras­sem­blé de plus en plus de fidèles, car beau­coup de patients sou­hai­taient reve­nir vers leurs bien­fai­teurs : comme si, une fois le corps gué­ri, ils aspi­raient à soi­gner aus­si leur âme. Et ain­si, à GenSan, la paroisse a gros­si tant et si bien que le petit local qui tenait lieu à la fois de cha­pelle, de dis­pen­saire et de salle de caté­chisme, a vite été trop petit. Il était donc grand temps de construire une église plus grande.

Pour le déjeu­ner, tout le monde est convié à res­ter sur place. Un buf­fet somp­tueux attend les volon­taires, tan­dis que tous les fidèles par­tagent deux cochons tout juste rôtis et quelques dizaines de kilos de riz.

Mais l’heure du départ sonne trop tôt. Dix Français et Américains doivent reprendre l’avion. C’est le moment tou­chant des adieux : per­sonne ne veut se quit­ter, trop des belles choses ont été vécues et par­ta­gées cette semaine.

La recon­nais­sance est sur toutes les lèvres, il est bien dur de se séparer !

« Aux Philippines, on reçoit plus qu’on ne donne.
La joie de vivre de ce peuple pauvre donne à réfléchir,
et per­met de se recen­trer sur l’essentiel pour aller vers Dieu.
»
Une volontaire

Jeanne de Vençay, « reporter-​bénévole » de LPL aux Philippines – 14 février 2016

Suite et fin des reportages 2016

Reportage n° 07

Pour continuer à aider la Mission Acim Asia 2016

Les dons pour ACIM ASIA doivent être envoyés au : 

Dr Jean-​Pierre Dickès
2, route d’Equihen
62360 St-Etienne-du-Mont

Il est rap­pe­lé que la tota­li­té des dons est envoyé à la mis­sion sans pré­lè­ve­ment de quelque nature que ce soit. 
D’autant qu’ACIM France prend en charge inté­gra­le­ment le fonctionnement
de sa petite sœur d’Asie. Tous les volon­taires sont les bien­ve­nus tout au long de l’année.

Reçus fis­caux sur demande