11e Opération Rosa Mystica sur l’île de Mindanao – N° 02 : mercredi 15 février 2017


Le Dr Nelda à l’oeuvre…

Ouverture de la Mission, chaque volon­taire reçoit le poste où il va pro­cé­der durant les pro­chains jours. A l’enregistrement des patients, la foule se presse déjà. On essaie de mettre en place l’organisation du flux des patients qui sont diri­gés vers dif­fé­rents ser­vices. es gens 

Cette année, nous avons les den­tistes qui arrachent tou­jours autant de dents, l’armée est pré­sente pour coopé­rer avec Dr Nelda . Bon nombre de patients ont pu être soulagés.

Dr Elaina, oph­tal­mo­lo­giste, en équipe avec Alexandra, opti­cienne, et Raphaël, étu­diant en méde­cine, pro­cède à de nom­breux exa­mens et « rend » la vue à de nom­breux patients. Leurs sou­rires expriment leur joie à voir pour la pre­mière fois ou d’avoir la vue plus nette ! Par ce biais nous remer­cions les dona­teurs de lunettes, et le fait que les cor­rec­tions soient déjà ins­crites sur les verres par­ti­cipe gran­de­ment à répondre aux besoins des patients en un temps record !

Les aus­cul­ta­tions pédia­triques sont assu­rées par Dr Viray qui a vu 75 enfants ce jour. Une fillette de 7 ans pré­sente des troubles res­pi­ra­toires et une cya­nose des extré­mi­tés, ce qui fait pen­ser à une tri­lo­gie de Falot (mala­die car­diaque congé­ni­tale) qui néces­si­te­ra une inter­ven­tion chi­rur­gi­cale car­diaque. La famille n’est pas en mesure de pou­voir la payer, nous vous remer­cions pour les dons que vous ferez à cette intention.

Pour l’ins­tant, quatre méde­cins fran­çais et un phi­lip­pin sont pré­sents pour les consul­ta­tions d’adultes. Les autres doivent arri­ver demain. Ayant dif­fé­rents domaines de connais­sances, le par­tage d’informations est vrai­ment inté­res­sant et important.

Comme chaque année ils tra­vaillent en col­la­bo­ra­tion avec l’équipe de phar­ma­cie, en s’adaptant aux médi­ca­ments qui sont déjà en stock et ceux que l’on peut com­man­der et rece­voir au plus tôt demain.

Chaque mis­sion draine des quan­ti­tés de médi­ca­ments et c’est ce qui coûte le plus cher, car nous devons les com­man­der puis les faire livrer dans un délai très court. Les patients sont invi­tés à reve­nir cher­cher la fin du trai­te­ment au cours de la mis­sion. En France, la loi inter­dit de redis­tri­buer des médi­ca­ments déjà pres­crits mais non uti­li­sés. Donc, soit nous sommes hors-​la-​loi, soit nous sommes obli­gés de tout ache­ter pour la mission…

Aujourd’hui, dans la file d’attente, un jeune homme de 17 ans répon­dant au nom de « Prince Albert » a été pris en urgence. Ce gar­çon a un han­di­cap men­tal, fait de la tachy­car­die, est hypo­ten­du, poly­pnéique et se trouve éga­le­ment en hypo­ther­mie. De suite pla­cé sous nébu­li­sa­teur et per­fu­sion, les méde­cins l’auscultent et sus­pectent un choc scep­tique mais il est néces­saire de réa­li­ser des exa­mens com­plé­men­taires. Avant de par­tir en urgence à l’hôpital, avec l’accord de sa maman le jeune est bap­ti­sé sous condi­tion et l’abbé Tim lui admi­nistre le sacre­ment des malades.

On appren­dra qu’il a ren­du son âme à Dieu le jeu­di 16 fevrier 2017 dans la matinée.

Un gar­çon de 14 ans montre une insuf­fi­sance rénale sévère. Faute de moyens finan­ciers, les parents ont dû ces­ser les dia­lyses depuis sept mois et lui fai­saient un trai­te­ment à base d’herbes diu­ré­tiques sans savoir que cela aggra­vait son cas. Le gar­çon a déve­lop­pé un œdème géné­ra­li­sé qui lui a fait prendre 30kg envi­ron, de plus il souf­frait d’une insuf­fi­sance cardiaque.Les parents doivent étu­dier le trai­te­ment qui sera sui­vi, mais il est à craindre que rien ne puisse rem­pla­cer une greffe de rein. Ses jours sont pro­ba­ble­ment comptés.

Un chi­rur­gien, Dr Philippe de Geoffroy est pré­sent cette année, ce qui faci­lite le tri des patients venant prin­ci­pa­le­ment pour des kystes. Pour une per­sonne, le doc­teur fait une exé­rèse de trois kystes dans le dos. Les patients sont très cou­ra­geux, les condi­tions ne sont pas faciles. Ils sont très recon­nais­sants. Dr Philippe a vu de nom­breuses femmes et quelques hommes ayant des pro­blèmes de thy­roïde ce qui crée des goitres. Ceux-​ci peuvent être soi­gnés soit par médi­ca­tion, soit par une opé­ra­tion néces­si­tant tout de même un trai­te­ment à vie pour sup­pléer à l’hormone défaillante. Ces patients sont envoyés à l’hôpital.

Un autre cas a mar­qué Dr Philippe et son assis­tante Emily : ils ont ôté des éclats de balles dans le bras d’un jeune homme de 30 ans.

Pour cette pre­mière jour­née, nous aurons eu envi­ron 350 patients, avec 10 petites inter­ven­tions de chi­rur­gie, et 73 pres­crip­tions pour des ana­lyses : les per­sonnes concer­nées devront donc reve­nir pour véri­fi­ca­tion les jours suivants.

Malgré une pluie dilu­vienne tout l’après-​midi, l’am­biance est au beau fixe chez les volon­taires, qui sont heu­reux d’a­voir déjà pu aider tant de monde. mais ce n’est q’un début. Suite au pro­chain épisode !

Sophie Challan Belval, envoyée spé­ciale de La Porte Latine aux Philippines.

Suite des reportages de la Mission Acim Asia 2017

11° Opération Rosa Mystica sur l’île de Mindanao – N° 03 : jeu­di 16 février 2017
11° Opération Rosa Mystica sur l’île de Mindanao – N° 04 : ven­dre­di 17 février 2017
11° Opération Rosa Mystica sur l’île de Mindanao – N° 05 : same­di 18 février 2017
11° Opération Rosa Mystica sur l’île de Mindanao – N° 06 : lun­di 20 février 2017
11° Opération Rosa Mystica sur l’île de Mindanao – N° 07 : mar­di 21 février 2017
11° Opération Rosa Mystica sur l’île de Mindanao – N° 08, fin de la mis­sion 2017

Pour continuer à aider la Mission Acim Asia 2017

Les dons pour ACIM ASIA doivent être envoyés au : 

Dr Jean-​Pierre Dickès
2, route d’Equihen
62360 St-​Etienne-​du-​Mont
jpdickes@gmail.com

Il est rap­pe­lé que la tota­li­té des dons est envoyé à la mis­sion sans pré­lè­ve­ment de quelque nature que ce soit.
D’autant qu’ACIM France prend en charge inté­gra­le­ment le fonc­tion­ne­ment
de sa petite sœur d’Asie. Tous les volon­taires sont les bien­ve­nus tout au long de l’année.

Reçus fis­caux sur demande