Les réseaux sociaux mis au service de l’Immaculée

Suivant les traces de son fon­da­teur, le Centre inter­na­tio­nal de la Militia Immaculatae a éta­bli une nou­velle forme d’apostolat, qui uti­lise les tech­no­lo­gies modernes comme ins­tru­ments et comme moyens d’agrandir le Royaume de Marie.

Les outils : des vidéos et des cartes

Les vidéos caté­ché­tiques et mariales envi­sagent toutes choses du point de vue de la Vierge Marie. Ces vidéos peuvent trai­ter de l’actualité, des objec­tions clas­siques contre la Foi ou les mœurs, des objec­tions des pro­tes­tants ou de l’Islam… mais répondent à toutes ces ques­tions en fonc­tion de ce qu’aurait dit ou pen­sé la Vierge Immaculée. Le rythme de publi­ca­tion est d’environ 1 vidéo tous les 15 jours.

Les cartes quant à elles, sont comme des petits mémos. Elles se com­posent d’une phrase agré­men­tée d’une pho­to, qui donnent aux Chevaliers un sujet de réflexion et de médi­ta­tion. La publi­ca­tion de ces cartes vir­tuelles est d’une carte par jour.

Exemples de cartes vir­tuelles quotidiennes :

Pour avoir un accès à la col­lec­tion des cartes virtuelles : 

  • Nous uti­li­sons l’al­bum « Au Royaume de Marie » dans l’ap­pli Celebrate pour par­ta­ger des pho­tos et des vidéos et les ras­sem­bler en un seul endroit. Pourquoi ? – La meilleure qua­li­té d’i­mage (contrai­re­ment à WhatsApp) – Une confi­den­tia­li­té totale – Gratuit – Simple et facile à uti­li­ser. Faites ce qui suit : (1) Cliquez sur https://photos.celebrate.app/download et télé­char­gez l’ap­pli­ca­tion (2) Inscrivez-​vous avec le code sui­vant : FLIJMV
  • Avec WhatsApp : inté­grer le groupe « Au royaume de Marie ».

La diffusion

Nous avons créé des groupes sur les réseaux sociaux comme Facebook, Instagram, Telegram, WhatsApp, Messenger en fran­çais, en anglais et en espa­gnol. Pour l’instant, nous avons donc 3 équipes consti­tuées de che­va­liers zélés qui tra­vaillent sur ces réseaux, et sont direc­te­ment rat­ta­chées au Centre international.

Que font-​elles ? Le Secrétariat inter­na­tio­nal envoie à ces trois équipes, une vidéo ou une nou­velle carte que les trois équipes sont char­gées de tra­duire puis de les trans­mettre à leurs propres contacts, c’est-à-dire aux autres Chevaliers, à leurs amis, leurs proches… mais sur­tout à tous ceux qui ne connaissent pas la reli­gion ou qui sont dans le moder­nisme et par-​dessus tout, à tous ces contacts qui ont reçu la Médaille Miraculeuse.

Cependant, pour que cet apos­to­lat porte des fruits, il faut deux choses très impor­tantes : La prière qui doit accom­pa­gner ce tra­vail et le contact per­son­nel avec chaque âme. Il ne suf­fit pas d’envoyer sur un groupe de dis­cus­sion une image ou un lien, mais il faut que cela entraîne une dis­cus­sion, un échange soit de vive voix, soit par mes­sage écrit. Sans cela, très rapi­de­ment, les contacts qui rece­vront ces vidéos ou ses cartes se las­se­ront et ne liront même plus : ils délais­se­ront ces envois discrètement…

Les fruits

Messenger : nous avons 21 contacts per­son­nels qui se sont enga­gés à publier sur leur mur Facebook les vidéos envoyées sur leur contact per­son­nel de Messenger. Cela veut dire concrè­te­ment que ces contacts s’engagent publi­que­ment à sou­te­nir cet apos­to­lat, et à faire connaître l’Immaculée dans leur propre vie per­son­nelle et pro­fes­sion­nelle, puisque tout le monde a accès à leur mur… Comme pre­mière approche, nous leur envoyons sim­ple­ment un mes­sage pri­vé, leur deman­dant s’ils seraient inté­res­sés pour dif­fu­ser ces vidéos mariales… Ces contacts viennent de tous les milieux et même de tous les pays fran­co­phones et seule­ment un ou deux sont des Chevaliers. Parmi eux se trouvent éga­le­ment deux sémi­na­ristes qui sou­haitent faire par­tie du réseau et découvrent par ce moyen la Fraternité.

Enfin, avec les per­sonnes vrai­ment dési­reuses d’approfondir leur vie spi­ri­tuelle, des groupes se sont for­més pour faire du caté­chisme et un peu de direc­tion spi­ri­tuelle, à dis­tance. Un pour les femmes et un pour les hommes. Les publi­ca­tions papiers de la M.I. leurs sont envoyées.

Facebook : La page fran­çaise Militia Immaculatae FR a plus de 1515 amis qui voient pos­tées les vidéos et les cartes.

Chaîne YouTube : Elle compte depuis un an envi­ron 400 abon­nés qui ont décou­vert la chaîne pour la plu­part au moyen de cet apos­to­lat à dis­tance, car cette forme nou­velle d’apostolat n’est pas très connue en France et dans les pays fran­co­phones. La chaîne pré­sente envi­ron 50 vidéos et enre­gistre plus de 9500 vues en 365 jours.

La chaîne anglaise compte plus de 7 000 abon­nés et la chaîne polo­naise 3 000 abonnés.

WhatsApp : trois groupes sont soli­de­ment éta­blis. Un en anglais qui réunis les pays du Nigeria, de l’Afrique du Sud, le Royaume-​Uni, l’Irlande, l’Inde, le Sri-​Lanka, l’Indonésie, les Philippines, la Malaisie, le Canada, le Brésil (port) ; un en langue fran­çaise pour la France, le Gabon et le Benin ; et un groupe espa­gnol réunis­sant l’Espagne, le Mexique et l’Uruguay.

Le groupe anglo­phone, bap­ti­sé « Mary’s Heart » « Le Cœur de Marie » fait suivre les vidéos et les cartes à envi­ron plus de 2000 che­va­liers. Les langues d’Asie ont aus­si la pos­si­bi­li­té de faire les tra­duc­tions dans leur langue propre : Malaisie, Indonésie, Philippines. Au total, ce sont plus de 200 per­sonnes qui reçoivent ces vidéos et ces cartes par WhatsApp et indif­fé­rem­ment catho­liques ou non.

Le groupe fran­çais appe­lé « Au Royaume de Marie » envoie à plus de 330 per­sonnes. Nous avons éga­le­ment des contacts avec le pro­vi­seur du Juvénat du Gabon qui envoie le maté­riel à de nom­breux pro­fes­seurs, élèves et contacts per­son­nels, ins­crits comme chevaliers.

Le groupe espa­gnol, bap­ti­sé « El Corazon de Maria » compte 1 ou 2 per­sonnes moti­vées pour faire les tra­duc­tions et les envois pour l’Espagne, le Mexique et l’Uruguay.

Les 700 che­va­liers du Royaume-​Unis et de la Scandinavie reçoivent à ce jour, toutes les cartes virtuelles.

Telegram : 3 chaînes ont été ouvertes sur ce canal en fran­çais, en anglais et en espa­gnol. Actuellement, la chaîne fran­çaise compte 53 abon­nés, la chaîne anglaise 184 et la chaîne espa­gnole 117. Nous allons aus­si, dans les jours qui viennent, pou­voir ouvrir une chaîne en Cinghalais et en Portugais.

Instagram : 10 contacts reçoivent régu­liè­re­ment les envois de lien vidéos et cartes en France et au Nigéria.

Spotify : Chaîne de radio Vox Immaculatae avec émis­sions audios.

Objections contre cette forme d’apostolat

1. « Internet est mau­vais. » Comme tout outil, l’usage de l’Internet doit être modé­ré. C’est pour­quoi, les Chevaliers qui par­ti­cipent à cette forme d’apostolat à dis­tance sont invi­tés à pos­ter des choses très spé­ci­fiques (vidéos et cartes) et à ne pas perdre leur temps à consul­ter les nou­velles qui sur­chargent l’âme d’informations inutiles.

2. « Il y a trop de groupes sur ces réseaux sociaux. » Oui c’est vrai, mais nom­breux sont ceux qui n’ont aucun but sur­na­tu­rel et dans les milieux tra­di­tio­na­listes, beau­coup les uti­lisent pour des mon­da­ni­tés, mais refusent de pos­ter des choses spirituelles.

3. « J’ai pris la réso­lu­tion d’arrêter Internet. » C’est une bonne réso­lu­tion sur­tout si vous pas­siez des heures à consul­ter cette machine, négli­giez votre devoir d’état, etc. Cependant, dans votre entou­rage, nom­breuses sont les per­sonnes qui n’ont pas pris cette réso­lu­tion et vous pou­vez tou­jours leur indi­quer soit la chaine YouTube, soit un des réseaux men­tion­nés ci-​dessus, et puis WhatsApp ne vous oblige pas à consul­ter Facebook, et tous les autres réseaux qui dépendent de votre numé­ro de télé­phone sont encore dis­po­nibles pour pour­suivre cet apos­to­lat à distance…

Conclusion : Cet apos­to­lat est facile et porte du fruit car nous comp­tons déjà une dizaine de per­sonnes qui sont reve­nues à la Tradition, de nom­breuses per­sonnes témoignent que les cartes vir­tuelles les aident à pen­ser à Dieu pen­dant la jour­née, et les com­mandes de docu­ments papier sont faites plus régu­liè­re­ment par le biais de ces réseaux… Alors essayez et témoignez !

Apostolat de publication en format papier

Le Centre International de la M.I. envoie ses publi­ca­tions gra­tui­te­ment dans les 25 coins M.I de France et par­tout dans le monde. Si vous sou­hai­tez rece­voir ces publi­ca­tions papier gra­tui­te­ment pour votre apos­to­lat n’hé­si­tez pas à nous contac­ter sur france@militia-immaculatae.org.

A ce jour le siège inter­na­tio­nal a impri­mé des publi­ca­tions (livres, bro­chures et dépliants) en 19 langues. Sont dis­po­nibles en fran­çais 37 sortes de dépliants, 8 livres et 1 maga­zine hors-​série Le Chevalier de l’Immaculée.

Distribution mondiale de médailles miraculeuses

Depuis plu­sieurs années, la M.I. en Suisse s’est char­gée de la dis­tri­bu­tion mon­diale des médailles mira­cu­leuses. Chaque année, de plus en plus de médailles sont envoyées dans le monde, le total en 2016 étant de 164 000.

Dans cette entre­prise, nous des­ser­vons prin­ci­pa­le­ment les dis­tricts de la FSSPX et les endroits où la M.I. a déjà été éta­blie. Nous envoyons tou­jours des médailles bénies, elles ne peuvent donc pas être vendues.

L’apostolat de la MI repose uni­que­ment sur vos dons. Il est donc impor­tant de réa­li­ser que de votre géné­ro­si­té dépend le salut de beau­coup puisque les dons nous per­mettent de payer les frais de publi­ca­tion, les frais d’envoi et la dif­fu­sion mon­diale de la Médaille Miraculeuse, sur­tout dans des pays qui ne peuvent pas assu­mer ces coûts par eux-​mêmes. Merci beaucoup !

La Médaille est fabri­quée en zamak (alliage métal­lique robuste à base de zinc). L’inscription est en latin. Elle mesure 17 mm et est dis­po­nible en cou­leur or ou argent.

Pour per­mettre aux Chevaliers d’a­voir des médailles avec eux par­tout où ils vont, nous four­nis­sons éga­le­ment des pochettes en plas­tique trans­pa­rent avec de la place pour 10 médailles et dépliants.

Les médailles et dépliants peuvent être com­man­dés sur le site inter­na­tio­nal de la M.I. :

Source : Le Chevalier de l’Immaculée Hors-​Série 2021