Lettres des Soeurs consolatrices de l’Inde pour l’année 2017 – Chronique, nouvelles de l’orphelinat, etc…


26 jeunes filles ont sui­vi, en juillet, une retraite de saint Ignace, prê­chée par mon­sieur l’ab­bé Therasian.

Chers amis dans le Christ, 

Cette année, la retraite annuelle des Soeurs conso­la­trices a été prê­chée par mon­sieur l’abbé James Peek, du Séminaire Saint-​Thomas d’Aquin de Dyllwin aux USA, qui a prê­ché sur le thème : « Les para­boles de Notre-Seigneur ». 

Pendant 5 beaux jours, le Père a déter­ré les tré­sors cachés der­rière ces para­boles. Cela aida énor­mé­ment nos sœurs à mieux connaître le Cœur de notre Sauveur et donc à l’ai­mer davan­tage. Nous sommes vrai­ment recon­nais­sants envers le Père de nous avoir trans­mis la « connais­sance sur­émi­nente du Christ!’. 

Une autre année sco­laire s’est ter­mi­née et une nou­velle a com­men­cé. Les filles ont eu des vacances d’é­té de Pâques à la pre­mière semaine de juin. Certaines des filles rentrent chez elles pour les vacances et d’autres res­tent ici. Certaines partent pour la tota­li­té des vacances et d’autres pour une semaine ou deux. Avant de les envoyer à la mai­son, 26 d’entre elles ont sui­vi une retraite de saint Ignace, prê­chée par mon­sieur l’abbé Therasian. C’était une retraite très bonne et aus­si très utile car la plu­part d’entre elles vont dans le monde où beau­coup de ten­ta­tions les attendent pen­dant les vacances.

Egalement à Pâques, un de nos ouvriers est deve­nu catho­lique après avoir renon­cé aux erreurs du pro­tes­tan­tisme.

Cet été, il fai­sait très chaud ici, alors nous avons emme­né 15 de nos filles, qui n’al­laient nulle part pen­dant les vacances, faire un pique-​nique de deux jours dans une sta­tion de mon­tagne où il fait beau­coup plus frais. C’est un chan­ge­ment bien­ve­nu par rap­port à la rou­tine quo­ti­dienne, mais seule­ment pour deux jours.

En avril der­nier, nous avons eu trois nou­veaux enfants, Manjula, Fathima et son petit frère Marcel, qui n’a que 3 ans et demi. Manjula n’a pas de maman et le papa est ivrogne et n’a pas de mai­son. Ils vivaient sur le bord de la route et on envoyait Manjula men­dier. Elle a été retrou­vée men­diante, dans la gare, et a été envoyée ici. Elle a 9 ans et n’est jamais allée à l’é­cole. Fathima et Marcel n’ont pas de mère non plus, et le papa les lais­sait à la mai­son sans sur­veillance et allait tra­vailler, alors les res­pon­sables de « Child Line » (SOS Enfants) les ont ame­nés ici pour nous deman­der de nous occu­per d’eux tem­po­rai­re­ment. Marcel aime s’ac­cro­cher au bras de mon­sieur l’abbé Hattrup. Dès qu’il le voit, il court vers lui et lui demande de le sou­le­ver en lui tenant les mains.


En la fête de la Pentecôte, deux de nos sœurs, Sr Maria Celina et Sr Maria Theresa, ont renou­ve­lé leurs vœux pour 3 ans. 

Merci de votre sou­tien indé­fec­tible. Après le début de l’an­née agi­tée, nous nous sommes un peu ins­tal­lées. L’année sco­laire com­mence en juin ici et à la fin du mois de sep­tembre après les exa­mens du pre­mier tri­mestre, les enfants ont 10 jours de vacances. La plu­part des filles sont ren­trées chez elles, mais envi­ron 20 à 25 sont res­tées ici. Nous les avons donc emme­nés faire des excur­sions d’une jour­née au centre scien­ti­fique et à la mer. 

Le beau jour de la fête de l’Assomption, Gloire reçut le Baptême pour lequel elle se pré­pa­rait depuis long­temps, mais mal­heu­reu­se­ment sa mère n’a pas pu être ici puis­qu’elle est morte en juin. Maintenant, Gloire peut vrai­ment dire que Notre-​Dame est sa seule Mère. 

Merci pour votre sou­tien conti­nu. S’il vous plaît conti­nuer à prier pour nous et pour les enfants.

En Jésus et Marie, 

Sr. Maria Immaculata, Supérieure locale des Soeurs Consolatrices du Sacré-​Coeur de Jésus

Source : La Porte Latine du 10 jan­vier 2018

Comment aider les Soeurs Consolatrices

Coordonnées ban­caires : IT08H0631572711100000000121

De l’é­tran­ger : BIC CRSPIT3S

A l’ordre de : Mission Inde

Les Soeurs Consolatrices du Coeur Sacré de Jésus

Suore Consalatrice del Sacre
Cuore di Gesu
20, Via Flaminia Vecchia
05030 Vigne (TR)
ITALIE
39 744 79 61 71
39 744 79 70 07
Voir le repor­tage sur les Soeurs Consolatrices du Sacré-​Coeur de Jésus de juillet 2010
8 sept. 2010 – Profession reli­gieuse chez les Sœurs Consolatrices du Sacré Cœur de Jésus
8 sept. 2010 – Vidéo de la pro­fes­sion reli­gieuse chez les Sœurs Consolatrices
12 juin 2015 : trois pos­tu­lantes, dont deux fran­çaises, pour les Sœurs Consolatrices 

Les Soeurs consolatrices du Coeur Sacré de Jésus en Inde

Les Soeurs conso­la­trices du Coeur Sacré de Jésus en Inde
The Society of Servi Domini Orphanage
6/​128 Opp. Govt. H.S. School,
Burkitmanagar, Tirunelveli,
Tamil Nadu 627351. INDIA

Les Soeurs conso­la­trices d’Inde appar­tiennent à la Congrégation des Soeurs Consolatrices du Coeur Sacré de Jésus d’Italie [ Voir ci-dessus]

00 91 462 248 3255
servi_domini@yahoo.com