Première soupe populaire

Entretien avec Armelle DEMOLINS

Responsable des oeuvres caritatives du Cercle Saint-François-Xavier

« Il fait peut-​être froid, mais la bonne humeur est là ! »

La Porte latine : Comment vous est venue l’i­dée de la soupe populaire ?

Armelle DEMOLINS : Nous vou­lions sor­tir de notre train-​train quo­ti­dien d’é­tu­diants, faire ensemble une bonne action qui nous unisse et témoi­gner de notre appar­te­nance à l’Eglise catho­lique et apostolique.
Nous avions aus­si besoin de nous tour­ner vers notre pro­chain et de lui don­ner de notre temps, connaître un milieu que nous igno­rions et nous rap­pro­cher de per­sonnes pour les­quelles nous n’a­vions jus­qu’i­ci aucune atten­tion. C’est grâce au Cercle Saint François-​Xavier que nous avons réus­si à concré­ti­ser notre projet.

La Porte latine : Qu’est-​ce que le Cercle Saint François-​Xavier et quel est son but ?

Armelle DEMOLINS : Le Cercle Saint-​François-​Xavier regroupe plus d’u­ne­qua­ran­taine de jeunes. Son but est la sanc­ti­fi­ca­tion per­son­nelle et la for­ma­tion de ses membres ain­si que l’a­pos­to­lat. Tous les membres sont adhé­rents de l’as­so­cia­tion Sainte-Thérèse.
Le Cercle s’est lan­cé dans plu­sieurs acti­vi­tés, telles que l’é­di­tion de tracts à but apos­to­lique, d’un bul­le­tin pour le cercle, l’or­ga­ni­sa­tion de cha­pe­lets, du ser­vice de messe quo­ti­dien, des pèle­ri­nages, la lutte contre l’a­vor­te­ment, la visite des malades, l’aide auprès des sans-​abri, la pré­pa­ra­tion des veillées pour chaque réunion du cercle, la repré­sen­ta­tion de pièces de théâtre, l’or­ga­ni­sa­tion d’ac­ti­vi­tés spor­tives. chaque acti­vi­té étant sous la res­pon­sa­bi­li­té d’un jeune.

« Les volon­taires s’ins­crivent pour un dimanche soir et forment ain­si des équipes d’au moins sept ou huit personnes. »

La Porte latine : Comment avez-​vous réus­si à orga­ni­ser les soupes populaires ?

Armelle DEMOLINS : Nous avons deman­dé de l’aide et des conseils à la Conférence Saint-​Vincent-​de-​Paul du Prieuré Saint-​Louis qui nous a affi­lié à l’as­so­cia­tion Michel Lenobletz. La banque ali­men­taire nous four­nit la nour­ri­ture par le biais de la Conférence Saint-​Vincent-​de-​Paul, laquelle nous a pro­cu­ré aus­si la majeure par­tie du maté­riel (réchaud à gaz, vais­selle jetable.). Les volon­taires s’ins­crivent pour un dimanche soir et forment ain­si des équipes d’au moins sept ou huit personnes.

La Porte latine : Où et quand se déroulent ces soupes populaires ?

Armelle DEMOLINS : Nous nous ins­tal­lons sur la place du mar­ché de Talensac, à proxi­mi­té de Brin de Causette, lieu où les sans-​abri ont la pos­si­bi­li­té de se nour­rir chaque jour gra­tui­te­ment. Nous offrons un dîner gra­tuit tous les dimanches soir d’hi­ver à par­tir de 17 H 30 jus­qu’à 20 H 00 environ.

« Il y avait bien long­temps que ces deux SDF n’a­vaient pas eu l’oc­ca­sion de dis­cu­ter avec un prêtre…en soutane. »

La Porte latine : Que retirez-​vous de cette expé­rience auprès des plus démunis ?

Armelle DEMOLINS : En retour des visages sou­riants et de la dis­po­ni­bi­li­té que nous offrons aux sans-​abri, ceux qui viennent à nous nous apportent beau­coup. Leur vie par­ti­cu­liè­re­ment rem­plie de souf­frances et d’é­preuves mul­tiples nous force à réflé­chir et à nous inter­ro­ger sur le sens que nous vou­lons don­ner à notre vie.
Ces quelques ins­tants pas­sés auprès de per­sonnes à qui manque bien sou­vent le néces­saire ne peuvent être pour nous que source d’en­ri­chis­se­ment per­son­nel. Nous com­pre­nons que le véri­table bon­heur se situe bien au-​delà de tout ce que nous pro­pose notre socié­té actuelle, et qu’il s’a­git pour nous de ne pas nous trom­per d’Essentiel.
Cette expé­rience nous vou­lons la vivre encore de nom­breuses fois car nous sommes conscients qu’elle nous mûrit et nous ouvre aux autres.

Pour joindre le Cercle Saint-François-Xavier

Prieuré Saint-​Louis
25, rue François Bruneau
44000 NANTES

02 40 29 48 70
02 40 14 04 21
L’adresse email du prieu­ré Saint-Louis

Note de La Porte latine

Nous remer­cions le Cercle Saint-​François-​Xavier de ce magni­fique exemple de dévoue­ment envers ceux des plus mal­heu­reux dans notre cher pays.
Ce genre d’ac­tion est bien enten­du à suivre et à déve­lop­per. N’hésitez pas à pro­po­ser vos ser­vices à vos prêtres qui ont besoin de votre aide.