8 décembre 2015

Reportage de la procession aux flambeaux dans les rues de Bergerac

M. l’ab­bé Sébastien Gabard pro­nonce son enga­ge­ment défi­ni­tif dans la FSSPX

Le mar­di 8 décembre 2015, vers 18 H 00, l’église Saint-​Jean-​des-​Cordeliers se rem­plit de fidèles venus de tout le Périgord, pour hono­rer la Vierge Immaculée et la chan­ter dans les rues de Bergerac.

Ce soir, nul ne doute que ce chef d’oeuvre de la Création, l’Immaculée – pré­sente à la Sagesse éter­nelle lorsqu’Elle dis­po­sait avec ordre et mesure les élé­ments du monde créé – est le secours à sol­li­ci­ter pour sau­ver les Biens com­muns de la France et de l’Eglise com­plè­te­ment désorientés.

A 18 H 30 pré­cises, mon­sieur l’abbé Claude Boivin, Premier Assistant du District de France, fait reten­tir la cloche de la sacris­tie pour mon­ter à l’autel et célé­brer la Mère de Dieu dans son imma­cu­lée Conception. Son homé­lie pas­sionne la grosse cen­taine de fidèles qui entourent la chaire, d’où l’abbé pro­clame les gran­deurs de Marie et rap­pelle l’importance du 8 décembre pour les membres de la Fraternité sacer­do­tale Saint-​Pie X.

En effet, durant la messe, devant le taber­nacle ouvert, le prieur, M. l’ab­bé Sébastien Gabard, va pro­non­cer son enga­ge­ment défi­ni­tif. Il pro­met ain­si de vivre des règle­ments et ver­tus que Monseigneur Lefebvre atten­dait de ses prêtres. Le fon­da­teur de la Fraternité a impo­sé ce jour du 8 décembre pour émettre ces enga­ge­ments afin d’obtenir de l’Immaculée Conception une fidé­li­té inébran­lable à la parole don­née. Vierge fidèle, priez pour nous.

Monsieur l’abbé Boivin reçoit avec joie cette pro­messe, fêtant lui-​même en ce jour, ses 25 ans d’engagement définitif.

La messe et la procession

A 20 H 00 la pro­ces­sion s’élance dans les rues du quar­tier de la Madeleine à Bergerac. Chacun tient son cierge allu­mé pour suivre la Vierge venue excep­tion­nel­le­ment du sanc­tuaire marial Notre-​Dame de Fontpeyrine (à Tursac).

Le cha­pe­let médi­té, les can­tiques, les illu­mi­na­tions de la ville, tout chante le triomphe de l’Immaculée qui est véné­rée par­ti­cu­liè­re­ment en ce quar­tier, à tra­vers la Vierge de Lourdes qui vient d’être réno­vée par la Mairie de Bergerac.

La police muni­ci­pale qui pro­tège et faci­lite la pro­ces­sion, est édi­fiée par la tenue et la fer­veur des péri­gour­dins. Elle regrette de ne pou­voir par­ti­ci­per au vin chaud ser­vi sur le par­vis à l’issue de ces splen­dides cérémonies.