Italie : Le « miracle de saint Janvier » n’a pas eu lieu


Les fidèles sont inquiets : le miracle ne s’est pas renou­ve­lé le 16 décembre 2016

Le 16 décembre 2016, dans la cha­pelle San Gennaro de Naples, le « miracle de saint Janvier » n’a pas eu lieu. Le sang conte­nu dans l’ampoule est res­té solide [Voir pho­to ci-​dessus], ce qui est per­çu comme « un sombre présage ». 

En effet, les exemples dans l’histoire récente où le sang ne s’est pas liqué­fié abondent : en sep­tembre 1939, quelques semaines après le début de la Seconde Guerre mon­diale ; en sep­tembre 1940, en cor­res­pon­dance avec l’entrée de l’Italie dans le conflit ; en sep­tembre 1943, date de l’occupation nazie, ; en sep­tembre 1973, avant l’éclatement d’une épi­dé­mie de cho­lé­ra à Naples ; ain­si qu’en sep­tembre 1980, un mois avant qu’un ter­rible trem­ble­ment de terre ne frappe Irpinia, près de Naples, fai­sant près de 3.000 morts.

D’après l’agence cath.ch le 19 décembre 2016, le pré­lat res­pon­sable de la cha­pelle San Gennaro, Mgr Vincenzo De Gregorio, l’ampoule encore entre les mains, s’est vou­lu ras­su­rant face aux fidèles : 

« Nous ne devons pas pen­ser à des catas­trophes et à des cala­mi­tés. Nous sommes des hommes de foi, et nous devons conti­nuer à prier ».

Le 20 décembre 2016, sur le site Reinformation.tv, Anne Dolhein a rap­pe­lé que « les désastres ne manquent pas dans le monde moderne, ni la guerre, et si réel­le­ment l’absence de miracle de saint Janvier a un sens, c’est bien pour inci­ter les hommes à se tour­ner vers le Prince de la Paix, source de tout bien, qui seul sauve l’homme du péché et qui seul peut appor­ter la solu­tion aux situa­tions les plus déses­pé­rées. »

Officiellement, la liqué­fac­tion du sang de saint Janvier n’est pas consi­dé­rée comme un miracle, mais comme un « évé­ne­ment prodigieux ». 

Celui-​ci se pro­duit trois fois par an : le same­di pré­cé­dant le pre­mier dimanche de mai, date anni­ver­saire du trans­fert de la dépouille du saint, le 19 sep­tembre, date anni­ver­saire de son mar­tyre en 305, le 16 décembre, date anni­ver­saire de l’éruption du Vésuve de 1631 qui fit 4.000 morts mais épar­gna la ville de Naples. 

Sources : cath.ch/reinformation.tv /​n°348 du 20/​01/​17 /​La Porte Latine du 21 jan­vier 2017

N.B. : Photo, légende, hyper­liens et sur­li­gnage de la rédac­tion de LPL