Les vocations au Nigéria : un début prometteur


Les vocations au Nigéria : un
début prometteur – Décembre 2018

« Seul un milieu entiè­re­ment déga­gé des erreurs modernes et des mœurs modernes peut per­mettre ce renou­veau. Ce milieu, c’est le milieu qu’ont visi­té le Car dinal Gagnon et Mgr Perl, milieu for­mé de familles pro­fon­dé­ment chré­tiennes, ayant de nom­breux enfants et d’où pro­viennent de nom­breuses et excel­lentes vocations. » 

C’est ain­si que Monseigneur Lefebvre défi­nis­sait en 1988 les condi­tions qui per­mettent l’é­clo­sion des voca­tions. Conditions réunies dans les milieux de la Tradition qu’a­vaient ins­pec­tés les visi­teurs romains men­tion­nés. Or, 30 ans plus tard et des mil­liers de kilo­mètres plus loin, on peut affir­mer exac­te­ment la même chose de cette par­tie de terre nigé­riane res­tée fidèle à la Foi. Comment expli­quer autre­ment les voca­tions que Dieu a sus­ci­tées en si peu de temps ?

« Comment expli­quer autre­ment les voca­tions que Dieu a sus­ci­tées en si peu de temps »

Alors que le prieu­ré vient de fêter ses 6 ans, il compte déjà trois sémi­na­ristes (un en théo­lo­gie et deux en phi­lo­so­phie), un frère, deux pos­tu­lants, quatre reli­gieuses et une pos­tu­lante. Et je ne compte pas ceux qui ont quit­té la for­ma­tion ni les nom­breuses demandes de jeunes gens et jeunes filles en attente !

« Le prieu­ré compte déjà trois sémi­na­ristes, un frère, deux pos­tu­lants, quatre reli­gieuses et une postulante »

Notre pre­mier prêtre nigé­rian sera ordon­né, si Dieu veut, à Noël 2019. Comme notre fon­da­teur l’a­na­ly­sait si bien, ce phé­no­mène ou plu­tôt cette grâce est liée à des familles pro­fon­dé­ment chré­tiennes avec de nom­breux enfants vivant dans un milieu qui était jus­qu’à pré­sent pré­ser­vé de l’es­prit du monde. 

Je dis jus­qu’à pré­sent parce que mal­heu­reu­se­ment , cet esprit com­mence main­te­nant à se faire sen­tir et il est temps d’of­frir à ces familles nigé­rianes les mêmes moyens de se pro­té­ger, moyens qui vous ont per­mis de res­ter fidèles : des prêtres, oui mais aus­si des églises et des écoles fidèles à la Tradition de l’Eglise.

« Notre pre­mier prêtre nigé­rian sera ordon­né, si Dieu veut, à Noël 2019 »

Mais c’est un fait : beau­coup de bonnes familles chré­tiennes, mal­gré la crise que tra­verse l’Eglise aujourd’­hui, ont conser­vé une foi ferme, la fidé­li­té aux lois du mariage et une cha­ri­té à toute épreuve. Sans doute, la récom­pense du Bon Dieu pour leur accep­ta­tion d’une vie pauvre, éloi­gnée de tout confort mais toute tour­née vers Notre Seigneur et sa Sainte Mère.

« Beaucoup de bonnes familles chré­tiennes, ont conser­vé une foi ferme, la fidé­li­té aux lois du mariage et une cha­ri­té à toute épreuve »

Puisse ce numé­ro sus­ci­ter votre cha­ri­té pour nos pauv es fidèles ! En effet , nous man­quons tou­jours du mini­mum, mal­gré votre géné­ro­si­té et celle de nos parois­siens, pour enta­mer le début des tra­vaux. Plus de beau­coup, mais c’est encore insuf­fi­sant . Alors, en bon mis­sion­naire, je reprends mon panier de quête et vous pré­sente nos futurs « ouvr iers » qui, une fois for­més, vien­dront labou­rer le champ ouest- afri­cain, espé­rant que votre aide géné­reuse va per­mettre de payer d’autres « ouvriers » : ceux qui doivent construire bien vite les lieux de leur pro­chain apos­to­lat … et du nôtre ! 

Abbé Pierre Chrissement, mis­sion­naire fran­çais, Prieur, prêtre de la FSSPX

Sources : SOS Africa de décembre 2018 /​La Porte Latine du 22 décembre 2018

Comment nous aider concrètement ?

Nigeria – Prieuré Saint-​Michel Archange d’Enugu

Prieur : Abbé Pierre Yves Chrissement

Saint Michael’s Priory
Society St Pius X
15 Umukwa Street
Independence Layout
ENUGU – NIGERIA
00 234 70 60 96 98 09
sspxnigeria@gmail.com
Le repor­tage pho­tos sur l’i­nau­gu­ra­tion du prieu­ré le 26 aôut 2012