Pour qu’Il règne

Pour qu’Il règne – Mai-​juin 2004, n° 62

La Belgique consacrée au Coeur Immaculé de Marie

Editorial de l’ab­bé Claude Pellouchoud

I y a 325 années, à la demande du roi Charles Il d’Espagne, le pape Innocent XI pro­cla­mait saint joseph patron de la Belgique… Il y a 50 ans, après trois jours de congrès natio­nal marial à Bruxelles, la Belgique fut consa­crée au Coeur Immaculé de Marie à l’oc­ca­sion de l’an­née mariale qu’a­vait vou­lue le pape Pie XII pour célé­brer le 100ème anni­ver­saire de la défi­ni­tion du dogme de l’Immaculée Conception. C’était le dimanche 5 sep­tembre 1954.

Le pape Pie IX en effet avait défi­ni solen­nel­le­ment ce dogme en 1854, répon­dant ain­si aux voeux de nom­breux évêques et confir­mant la foi sou­mise et enthou­siaste du monde entier. Quelques années plus tard, la Vierge Marie elle-​même venait à Lourdes signi­fier son atta­che­ment à ce titre d’Immaculée Conception que l’Église venait de lui décer­ner (cf. page 3). Cinquante années plus tard, le pape saint Pie X eut la joie de célé­brer le jubi­lé de ces deux évé­ne­ments (cf. page 6). Cinquante nou­velles années plus tard, le pape Pie XII invi­ta le peuple chré­tien à fêter le cen­te­naire de ces deux événements.

Et c’est à cette occa­sion que la Belgique fut consa­crée au Coeur Immaculé de Marie … Un chro­ni­queur de l’é­poque a don­né, dans la Libre Belgique du lun­di 6 sep­tembre 1954, le récit de cette mémo­rable journée :

« Sur les marches de la Basilique de Koekelberg, fai­sant fond à l’au­tel, se dresse une haie de dra­peaux mul­ti­co­lores, éten­dards de tous les mou­ve­ments d’ac­tion catho­lique du pays . De là, sous une pluie dense, on ne voit, à perte de vue, plus un espace de sol. Jusqu’à la place Simonis, au-​delà de laquelle la bruine empêche de rien dis­tin­guer, le peuple des pèle­rins couvre les deux branches de l’au­to­strade et toutes les rues et ave­nues voi­sines. A peine est-​il encore pos­sible aux per­son­na­li­tés attar­dées de gagner les places réser­vées, par­mi l’i­gnoble boue qui colle aux semelles et macule les bas de pantalon . »

« Il y avait de très nom­breuses per­son­na­li­tés civiles et reli­gieuses. La messe pon­ti­fi­cale, pré­vue pour 16 heures, com­men­ça avant même l’ar­ri­vée du Roi, en rai­son de l’in­clé­mence per­sis­tante du temps , vers 14 h 15. Au moment de la consé­cra­tion, le peuple silen­cieux, pour autant que la place ne manque pas, s’a­ge­nouille, sans égard pour ses vête­ments, lorsque le Cardinal tend l’hos­tie vers le ciel au moment de l’é­lé­va­tion . La mes­sea­che­vée, la foule una­nime récite le cha­pe­let, cha­cun dans sa langue, puis chante le « Salve Regina ». Le vent qui vient de chan­ger cap pour cap et ramène les lourds nuages qu’il avait empor­tés, emmène aus­si, grou­pées, ces paroles d’hom­mage à la Reine des Cieux. »

« Puis, S. Em. le car­di­nal van Roey, qui a dépouillé les orne­ments sacer­do­taux et repris la cape pourpre, accueille le Roi au bas des der­niers degrés mon­tant à l’au­tel, et conduit le Souverain au trône royal dres­sé du côté de l’Evangile . Debout et immo­bile , le Souverain reçoit ensuite, avec la foule immense et silen­cieuse , la béné­dic­tion « radio­pho­nique » du pape Pie XII. C’est alors que le Cardinal-​Archevêque, debout devant l’au­tel et tour­né vers la mul­ti­tude, se place devant le micro. Son Eminence lit, en fran­çais d’a­bord, en fla­mand ensuite, l’acte de consé­cra­tion de la Belgique à Marie Immaculée… Après lec­ture du texte fran­çais et après celle du texte fla­mand, S. Exc. Mgr Suenens convie la foule immense à répondre à cet acte de consé­cra­tion, par l’en­ga­ge­ment de res­ter fidèle au Christ, à Marie, à l’Eglise. Et la voix de la foule, plus forte que le ton­nerre, répond. »

Aujourd’hui, 50 années après, nous aime­rions que les Belges puissent répondre encore à cette consé­cra­tion, d’une seule voix « plus forte que le ton­nerre et pro­cla­mer de nou­veau leur « enga­ge­ment de res­ter fidèle au Christ, à Marie, à l’Église ». Puissent les pages de notre bul­le­tin rani­mer dans tous les coeurs une tendre et fer­vente dévo­tion en l’Immaculée Conception.

Claude Pellouchoud †

Sommaire de ce numéro

Editorial, page 2
Dossier – l’Immaculée Conception, pages 3 à 12
Education, page 13 et 14
Liturgie, page 15 et 16
Hagiographie, page 17 et 18
Actualités, page 19
Chroniques, annonces, revue de presse, pages 20 à 22
Les 25 du Prieuré du Christ-​Roi, page 24

Renseignements

Pour vous abon­ner à « Pour qu’Il règne », rendez-​vous sur le site de la FSSPX en Belgique.