Quête des missions 2019 : soutien à la mission du Nigéria

Soutien du District de France à la mission du Nigéria

La Fraternité Saint Pie X en Afrique

Bien sou­vent les fidèles reçoivent des infor­ma­tions sur l’Afrique mais plu­tôt à par­tir de lieux où la Fraternité est pré­sente, en lien avec cer­taines fêtes ou inau­gu­ra­tions d’une cha­pelle ou d’une école. Mais l’Afrique c’est évi­dem­ment plus que cela. Une terre très spé­ciale tein­tée de rouge, sûre­ment aus­si riche du sang de ses enfants que du fer qu’elle contient. Les hommes la tra­versent depuis des mil­lé­naires, alors tous les drames accom­pagnent l’histoire de ses peuples.

L’Afrique aurait dû être assez faci­le­ment chris­tia­ni­sée, car il y avait assez de moines et de prêtres durant le Moyen-​Âge en Europe pour ten­ter le voyage, mais il semble que les aléas de l’histoire ou le génie du diable aient réus­si à faire sen­ti­nelle contre une telle béné­dic­tion. L’Islam est abso­lu­ment détes­table pour son rôle de bar­rière entre l’Afrique noire et l’Europe chré­tienne. Il a fal­lu les pre­mières cara­velles pour trou­ver de nou­veaux che­mins vers le Sud. Mais comme le grand Apôtre saint François Xavier a pu le regret­ter, s’il y a eu d’éminentes per­son­na­li­tés inté­res­sées à trans­mettre le bien du chris­tia­nisme dans toutes les contrées du monde, bien sou­vent aus­si de misé­rables scé­lé­rats n’étaient pré­sents que pour obte­nir un misé­rable pro­fit matériel.

Malgré toutes ces misères aux­quelles l’homme, dépo­si­taire des bles­sures dues au péché ori­gi­nel, n’est que trop habi­tué, l’Eglise mit une immense éner­gie pour appor­ter les tré­sors de la grâce dont elle est seule dépo­si­taire. Des dizaines de mil­liers de mis­sion­naires se sont lan­cés avec une géné­ro­si­té incroyable – humai­ne­ment vrai­ment folle ! – pour gagner à Dieu ces âmes afri­caines. Le ren­de­ment espé­ré n’était pas tou­jours au rendez-​vous, car cette terre, trop long­temps res­tée en friche, devait être tra­vaillée en profondeur.

Et aujourd’hui tout a été remis en ques­tion, puisque l’Afrique aus­si a été tou­chée très pro­fon­dé­ment par l’hérésie moderne décou­lant du Concile Vatican II. Certes d’une manière bien dif­fé­rente que dans les pays indus­tria­li­sés, car l’âme afri­caine est très reli­gieuse (avec ses excès inhé­rents). Son cler­gé n’est ni uni dans la pré­di­ca­tion de la foi ni dans l’enseignement de la morale car sa for­ma­tion est très diver­si­fiée !!! Tout est plus ou moins accep­té du moment que l’évêque le tolère ! On pour­ra trou­ver une pro­fonde pié­té unie à des extra­va­gances incroyables.

Le rôle de la Fraternité dans ce contexte est de venir en aide aux âmes dési­reuses d’une reli­gion catho­lique sérieuse et non de la reli­gion du tam-​tam ! Il y a là un grand tri à faire, car beau­coup sont plu­tôt deman­deurs de visas que de foi ! Et il y en a peu par­mi nous qui ne se sont pas fait rou­ler dans la farine de manioc ! Mais c’est la per­pé­tuelle crainte du pas­teur de ne pas négli­ger une belle âme qui attend vrai­ment de se sou­mettre à la Parole de Dieu. Et pour notre plus grand bon­heur, nous avons aus­si l’expérience de très belles d’âmes géné­reuses et pro­fon­dé­ment chrétiennes.

Nous ten­tons ain­si de créer quelques îlots de Tradition. Nous rece­vons éga­le­ment des demandes de plu­sieurs pays qui sup­plient la Fraternité de venir chez eux et de ne pas les aban­don­ner ! Mais hélas, il ne nous est pas pos­sible d’y répondre car nous ne sommes pas assez nom­breux et il est dan­ge­reux pour nous de trop nous dis­per­ser ! Là aus­si, trop de mau­vaises expé­riences nous incitent à la prudence.
Nous allons donc conti­nuer notre apos­to­lat mais sans rêver de gigan­tisme, en ayant les pieds bien sur terre et implo­rant les lumières divines. Si les voca­tions afri­caines se mul­ti­plient, ce sera le signe que nous indi­que­ra la Providence pour conti­nuer l’ouverture d’autres lieux.
Nous espé­rons aus­si que pour la divine Providence, ce soit l’heure de l’Afrique et que ces peuples puissent jouir bien plus qu’aujourd’hui des bien­faits de notre très belle et très sainte reli­gion catholique.

Johannesburg, 7 octobre 2019 Abbé Henry Wuilloud, Supérieur de District

LETTRE AUX AMIS ET BIENFAITEURS DE LA MISSION SAINT-​MICHEL AU NIGERIA

SOS Africa n°11 de juin 2019 – Le quo­ti­dien exo­tique de nos missionnaires

Nigeria – Prieuré Saint-​Michel Archange d’Enugu

Prieur : Abbé Pierre Yves Chrissement

Saint Michael’s Priory
Society St Pius X
15 Umukwa Street
Independence Layout
ENUGU – NIGERIA
00 234 70 60 96 98 09
sspxnigeria@gmail.com
Le repor­tage pho­tos sur l’i­nau­gu­ra­tion du prieu­ré le 26 aôut 2012