Reportage du pèlerinage à Rome sous la conduite de M. l’abbé Claude BOIVIN du 12 au 18 juin 2013

Léon XIII invi­tait ain­si les catho­liques lors du jubi­lé de 1900 : « Rome, ô fils bien-​aimés, vous invite avec amour à venir à elle […] Entre toutes les villes de la terre, Jésus-​Christ, Sauveur du genre humain, a choi­si la seule ville de Rome pour une mis­sion plus éle­vée et plus qu’humaine, et Il se l’est consa­crée. »

A l’invitation des papes, nos pas nous ont mené à Rome, la Ville Eternelle, pour nous « retrem­per dans la Foi de St Pierre ».

A la suite de M. l’abbé Boivin, 26 pèle­rins s’envolent le 12 juin à des­ti­na­tion de Rome Fiumicino. En pro­ve­nance de France, de Belgique et de Suisse ! Les pays fran­co­phones de la Tradition sont bien représentés !

Notre héber­ge­ment nous attend : le lieu-​même où St Dominique a fon­dé son pre­mier couvent et opé­ré plu­sieurs miracles, St Sixte-​le-​Vieux, où des domi­ni­caines ensei­gnantes et mis­sion­naires nous font bel accueil dans un cadre agréable au cœur de la Rome antique, à quelques pas du Colisée.

Jeudi 13 juin

La pre­mière jour­née nous mène à St Pierre. Le pèle­rin qui arrive à Rome se rend avec empres­se­ment au tom­beau du Prince des Apôtres. La messe est célé­brée sur la tombe de Saint Pie X, dans la basi­lique Saint Pierre. Puis après le chant du Credo à la tombe de St Pierre sous la cou­pole, belle visite de la basi­lique qui nous replonge dans l’Histoire de l’Eglise. 148 papes sont enter­rés au Vatican.

L’après-midi, déjeu­ner à proxi­mi­té de la place Saint-​Pierre et visite émou­vante des Fouilles de St Pierre, où l’on par­court la Nécropole antique pour arri­ver jusqu’à la tombe de St Pierre, au plus proche de ses osse­ments. Ces fouilles archéo­lo­giques, d’une ampleur excep­tion­nelle, furent entre­prises à l’initiative de Pie XII à par­tir de 1939.

Découverte du quar­tier du Transtevere et sa superbe basi­lique de Saint-​Marie au Transtevere bâtie sur lieu d’un miracle annon­çant la venue du Sauveur. Ses superbes mosaïques sont une véri­table contem­pla­tion avec la repré­sen­ta­tion des mys­tères joyeux et glo­rieux. Dans la conque de l’abside, le cou­ron­ne­ment de la Vierge.

Vendredi 14 juin : Journée consacrée aux reliques de la Passion de Notre-​Seigneur à Rome

Nous com­men­çons la jour­née par un moment de recueille­ment près de la colonne de la fla­gel­la­tion à Sainte-​Praxède, et décou­vrons ce petit joyau de mosaïques.

Puis la messe est célé­brée à Sainte-​Pudentienne, dans cette mai­son du Sénateur Pudens où St Pierre lui-​même rési­da et célé­bra sur un autel de bois qui est encore visible.

Après une bonne pause déjeu­ner, laBasilique Saint-​Jean-​de-​Latran, pre­mière église de la Chrétienté, « Mère et Maîtresse de toutes les églises de Rome et du monde ». Des reliques insignes y sont véné­rées : la table de la Cène, une par­tie du vête­ment de pourpre, un mor­ceau de l’éponge imbi­bée de vinaigre qui fut pré­sen­tée au Christ en Croix et les têtes de St Pierre et St Paul dans des reli­quaires d’or.

La Scala Santa, esca­lier Saint que Notre-​Seigneur gra­vit pour mon­ter au pré­toire de Pilate. Il fut rap­por­té de Jérusalem par sainte Hélène, mère de l’empereur Constantin.

Et enfin les reliques de la Passion rap­por­tées de Terre Sainte par Sainte-​Hélène au IVème s et que l’on vénère à Sainte-​Croix-​de-​Jérusalem.

Samedi 15 juin : journée consacrée au 2ème grand apôtre de Rome, St Paul

St Paul aux-​trois-​fontaines,lieu de son mar­tyre, à l’extérieur de Rome, où l’on peut voir encore le cachot où il était rete­nu, mais aus­si – d’où le nom du lieu – l’emplacement des 3 sources qui jaillirent lors de la déca­pi­ta­tion de l’apôtre.

Une petite pause dans ce havre de paix et de recueillement.

Puis Saint-​Paul hors les murs, lieu de sa sépul­ture dans la nécro­pole de la Via Ostiense.

La messe est dite dans la cha­pelle du Saint-​sacrement, devant le beau Cruxifix qui don­na ses révé­la­tions à sainte Brigitte de Suède. Encore un moment bien émou­vant de notre pèlerinage !

Mais après la mati­née char­gée, la pause s’impose ! Et qui plus est dans un endroit sym­pa­thique au bord de Tibre, en ter­rasse pour pro­fi­ter du beau temps.

Puisnous nous ren­dons à Saint-​Laurent-​hors-​les-​Murs, basi­lique mineure qui fait par­tie du célèbre pèle­ri­nage des 7 basi­liques. Plusieurs églises sont dédiées à ce grand saint, diacre de l’Eglise de Rome. C’est là que se trouve la sépul­ture de saint Laurent, mais éga­le­ment celle du pape Pie IX qui avait pour ce saint romain une grande dévotion.

Dimanche 16 juin

Passage par l’Aventin, l’une des sept col­lines de Rome, petit havre de paix au cœur de la ville, avec une vue impre­nable sur le Tibre et la Ville.

Puis le car nous mène à laplace Saint-​Pierre. Il y a foule sur la place et la via del­la Conciliazione car le pape célèbre la messe du dimanche devant la basi­lique pour l’Evangelium Vitae. Nous arri­vons à la fin pour l’Angélus. Petite curio­si­té sym­pa­thique : le pape salue aus­si les motards pré­sents pour le ras­sem­ble­ment Harley Davidson.

Après le déjeu­ner, la cha­leur nous impose une pause « gela­to » bien évi­dem­ment, une pause appré­ciée qu’on ne man­que­rait pour rien au monde en Italie !

Et qui plus est sur la célèbre Place Navone,avec ses splen­dides fon­taines ima­gi­nées par le Bernin, artiste génial au ser­vice des Papes. A l’origine, c’était un cirque de la Rome antique où Sainte Agnès subit son mar­tyre :nous visi­tons la basi­lique bâtie en son honneur.
Puis pas­sage dans le quar­tier Campo dei Fiori, où se trouve l’ambassade de France, le Palais Farnèse.

Et en fin d’après-midi la messe domi­ni­cale. Une fidèle de la Fraternité en Italie nous ouvre les portes de la basi­lique de San Nicola in Carcere, superbe basi­lique romaine dédiée à saint Nicolas de Bari où nous ren­con­trons éga­le­ment un prêtre de Rome proche de la Fraternité qui dit la messe de St Pie V. Nous remer­cions les Italiens de ce bon accueil, si convi­vial qui res­serre les liens de la Tradition à l’international !

Lundi 17 juin

Nous enten­dons la messe à la Chiesa Nuova, sur le tom­beau de saint Philippe Néri, un grand saint qui fit beau­coup pour l’apostolat de la ville de Rome, à com­men­cer par le célèbre pèle­ri­nage aux 7 basiliques.

Puis la Sapienza et Saint-​Louis-​des-​Français, le centre des Français de Rome, le Panthéon qui fut trans­for­mé en église dédiée aux Martyrs, la basi­lique Sainte-​Marie-​de-​la-​Minerve, où se trouve la tombe de Sainte Catherine de Sienne et celui de l’illustre peintre domi­ni­cain Fra Angelico.

Mardi 18 juin : la Via Appia et les catacombes

Promenade sur la via Appia Antica et sur le domaine des Catacombes de Saint Calixte. Eglise du « Domine quo Vadis ? », mar­quant le lieu où saint Pierre eut une appa­ri­tion de Notre-​Seigneur alors qu’il fuyait Rome lors des persécutions.

Messe dans les cata­combes de Saint-​Sébastien, mar­tyr du III ème s. Moment émou­vant car la messe est célé­brée sur l’emplacement-même de la tombe du saint. Puis visite de la basi­lique et des cata­combes.

Comme le temps est agréable (il fait même très chaud !), en sor­tant de la basi­lique, nous nous échap­pons pour quelques pas sur la Via Appia Antica pour décou­vrir le pave­ment antique et les monu­ments funéraires.

Texte et pho­tos de :

Laetitia PERRIN
48, bd des Batignolles
75017 PARIS
Tél :
+33 (0)1 44 09 48 70 
Fax : +33 (0)9 72 40 73 58
lperrin@odeia.fr
www.odeia.fr