Un enseignant parle aux jeunes

Un ensei­gnant parle aux jeunes
Article extrait de la revue « La Gazette du Quercy et d’Ailleurs » n° 70 de juin 2005
Mensuel d’in­for­ma­tions catho­lique et fran­çais (1)

R.P Marziac Supérieur-​Fondateur des Coopérateurs du Christ-Roi

ous êtes col­lé­giens, ou lycéens, ou étu­diants. Vous exer­cez peut-​être un métier. Vous avez été bap­ti­sés. Je le sup­pose et je l’es­père. Vous êtes alors deve­nus enfants de Dieu. Notre vie sur la terre – veuillez me per­mettre de le rap­pe­ler – est un voyage au terme duquel nous ren­con­tre­rons Dieu. Encore faut-​il que nous ayons fait notre pos­sible pour L’aimer et obser­ver ses Commandements, car c’est par notre amour de Dieu et du pro­chain, par notre Foi ardente, par la pra­tique de la Vertu et du Bien, et celle des bonnes moeurs que nous obte­nons les béné­dic­tions du Ciel et des grâces pré­cieuses pour nous-​mêmes et nos familles.

Or, vous consta­tez que nous vivons dans un monde en folie, un monde désaxé qui ins­pire de vives inquié­tudes. Les drames de la vio­lence gra­tuite, de l’al­coo­lisme, de la drogue, de la luxure débri­dée (luxure = impu­re­té, débauche char­nelle), de la pros­ti­tu­tion, de l’a­vor­te­ment, de la por­no­gra­phie sont deve­nus quo­ti­diens. Les jour­naux, les infor­ma­tions télé­vi­sées regorgent de ces faits qui donnent le fris­son. Par un tra­vail inlas­sable de sape, les enne­mis de l’Eglise ont réus­si à modi­fier les men­ta­li­tés en se ser­vant des médias. Les hommes oublient Dieu. Ils rejettent sa Loi et cer­tains Le combattent.

Le Commandement de Dieu le plus mépri­sé est le sixième. « L’impureté ne com­met­tras ni de corps ni de consen­te­ment ». Certes, l’es­prit du monde, le sno­bisme, la fai­blesse de carac­tère y contri­buent, mais il faut mal­heu­reu­se­ment incri­mi­ner l’en­sei­gne­ment de cer­tains prêtres qui, pour plaire aux jeunes et paraître modernes, passent volon­tai­re­ment sous silence, dans leur ensei­gne­ment, les Dix Commandements de Dieu en évi­tant de par­ler du péché d’im­pu­re­té qui, lors­qu’il est com­mis sou­vent, conduit les âmes en enfer. Ce n’est pas moi qui le pré­tends, c’est la Vierge Marie, Elle-​même, qui l’a dit à Fatima, en 1917, à trois petits bergers.

La por­no­gra­phie ini­tie, de bonne heure, les jeunes au vice. Une étude récente a été menée par Marie Choquet, direc­trice de recherche à l’INSERM (Institut natio­nal de la Santé et de la Recherche Médicale) pour ana­ly­ser l’am­pleur et les consé­quences de la consom­ma­tion d’i­mages por­no­gra­phiques chez les ado­les­cents. 9800 jeunes, col­lé­giens et lycéens, ont répon­du à cette enquête. 80 % des gar­çons de 14 à 18 ans et 45% des filles du même âge ont au moins regar­dé un film X en une année. Les filles ont expri­mé leur malaise, voire leur dégoût. Ce qui est par­ti­cu­liè­re­ment alar­mant – et beau­coup l’i­gnorent – 43 % des ado­les­cents qui ont ten­té de se sui­ci­der, visionnent au moins 10 films X par mois !

Chers amis qui lisez ces lignes, vous avez peut-​être déjà vou­lu voir un ou plu­sieurs de ces films ou lire un ou plu­sieurs maga­zines licen­cieux. Il faut vite réagir, en car vous souillez votre âme et vous avez une vision atroce de l’a­mour lamen­ta­ble­ment défi­gu­ré parce qu’il est réduit à la bes­tia­li­té. De plus, vous ris­quez d’être gagnés par des obses­sions fré­quentes, des troubles psy­chiques. Enfin, il faut le dire : vous com­met­tez un péché grave.

Autrefois, au cours de la céré­mo­nie de la com­mu­nion solen­nelle, les ado­les­cents fai­saient la pro­messe de « renon­cer à Satan, à ses oeuvres et de s’at­ta­cher à Jésus-​Christ pour tou­jours ». Leurs parents et prêtres les y aidaient.

Chers jeunes, mon inten­tion, dans ce mes­sage, a été de vous mettre en garde contre un grave fléau qui a des consé­quences ter­ribles. La por­no­gra­phie détruit ce qu’il y a de plus pré­cieux chez l’homme : son âme.

Guy ANCIEN, Professeur de Lettres de l’Enseignement Public.
(« La Cité en Marche » Édition natio­nale N°36, juin 2005, page 6)

(1) Mensuel édité par Les Coopérateurs du Christ Roi

Maison saint-Joseph
Le Treilloux
82300 Caussade
FRANCE
05 63 93 00 88
05 63 93 94 03

Abonnement, 11 numéros, 12,20 € :

La Gazettz du Quercy
B.P n° 22
82270 Montpezat-de-Quercy