Dominicaines enseignantes du Saint Nom de Jésus – Fanjeaux

Qui sont-​elles ?

Les soeurs enseignantes dominicaines de la Congrégation du Saint-​Nom-​de-​Jésus sont enseignantes de vie active. Leur fin générale est la gloire de Dieu, la Charité parfaite dans l’état religieux. Leur fin spéciale est d’accomplir, comme religieuses, une œuvre d’enseignement et d’éducation selon l’esprit de l’Évangile et conformément aux directives de l’Église pour les jeunes filles.

Au len­de­main de la Révolution, un prêtre, l’abbé Vincent, fonde la Congrégation du Saint-​Nom-​de-​Jésus à Toulouse et lui trace la route pour por­ter la lumière aux petites filles de France, œuvre d’éducation et d’enseignement bien nécessaire.

Cinquante ans plus tard, des âmes d’élite, Mère Hélène Jamet, le Révérend Père Calmel, pressentent les réformes nécessaires pour unifier vie religieuse et vie enseignante, et ainsi résister aux tempêtes latentes provoquées par le modernisme.

Abandonnées des leurs, réfu­giées à la Clarté-​Dieu, elles trouvent sou­tien et lumière en la per­sonne de Monseigneur Lefebvre, enga­gé dans le même com­bat, et en ce vrai fils de Saint Dominique, le Révérend Père de Chivré.

Des Mères présentes
dans le monde entier

Aujourd’hui, les domi­ni­caines de Fanjeaux comptent envi­ron 237 soeurs dans 18 mai­sons en France, en Allemagne et aux États-​Unis. Les demoi­selles qui dési­rent pas­ser une période au novi­ciat ou dans une école soit pour aider soit pour dis­cer­ner leur voca­tion peuvent s’adresser à la maison-mère.

Maison mère

Autres maisons

A propos de la communauté