4-9 juillet

Pèlerinage à Rome

Avec un père de la Fraternité de la Transfiguration.

Pèlerinage orga­ni­sé par des spé­cia­listes ins­tal­lés sur place, à Rome : l’a­gence Via Sacra est basée à 5 min du Vatican et accueille les pèle­rins (familles et groupes) tous les jours de l’an­née ! Magnifique par­cours dans les basi­liques avec des guides pas­sion­nées de la Rome chré­tienne, dans les pas des apôtres et des saints.

  • Messe quo­ti­dienne dans les sanctuaires.
  • Logement dans le pre­mier couvent de saint Dominique à Rome et pèle­ri­nage dans les lieux domi­ni­cains pour le 8ème cen­te­naire de son Dies Natalis !

Vous pou­vez vous ins­crire sans crainte ! Si le voyage devait être annu­lé par l’a­gence pour cause Covid, vous serez rem­bour­sés dans les 15 jours sui­vant la noti­fi­ca­tion d’an­nu­la­tion. Pour vous pro­té­ger en cas d’an­nu­la­tion per­son­nelle ou pro­blème de test Covid, nous vous conseillons de sous­crire l’as­su­rance annu­la­tion (les meilleurs contrats d’as­su­rance touristique !).

Accompagnateurs : Père Jean-​Xavier ; Marie Perrin.

Programme

Dimanche 4 juillet : Arrivée à Rome – Saint Paul
Rendez-​vous à l’aéroport de Nantes vers 10h30. 
Décollage de Nantes à 12h35. Arrivée à Rome à 14h55 (horaires indi­ca­tifs, sous réserve de modi­fi­ca­tions).
Accueil et trans­fert de l’aéroport. Première après-​midi sur les pas de saint Paul : le lieu de son mar­tyre, Saint Paul-​aux-​trois-​fontaines et le lieu de sa sépul­ture, Saint Paul-​hors-​les-​murs. Messe à Saint Paul-​hors-​les-​murs. 
Dîner inclus au res­tau­rant. Nuit en mai­son reli­gieuse. 
 
Lundi 5 juillet – La Rome antique :
Pour com­men­cer, nous nous ren­dons à la Basilique Saint-​Clément, l’une des plus belles églises de Rome avec sa superbe mosaïque du XIIème s. S’y trouvent les reliques du pape Saint Clément, mais aus­si de Saint Ignace d’Antioche, tout près du Colisée où il mou­rut mar­tyr sous la dent des lions. Evocation du mar­tyre avec la lettre très émou­vante qu’il écri­vit à ses fidèles avant de mou­rir. 
Promenade au cœur de la Rome antique – Passage le long du grand cirque, le Circus Maximus, puis en sur­plomb du Forum, impor­tant champ de ruines où se dressent encore les arcs de triomphe des empe­reurs, sym­bole d’une gloire pas­sée, tan­dis que la voie sacrée ouvre sur le Colisée et que s’élèvent sur les temples païens les basi­liques éri­gées grâce à la paix de Constantin. (Forum et Colisée en visite exté­rieure). 
Déjeuner inclus au res­tau­rant (piz­za). 
L’après-midi, pas­sage devant la pri­son Mamertine, où furent incar­cé­rés plu­sieurs per­son­nages célèbres dont Vercingétorix, et sur­tout saint Pierre et saint Paul. Il y conver­tirent leurs gar­diens les bap­ti­sant de l’eau d’une source jaillie mira­cu­leu­se­ment, puis au Capitole, place pres­ti­gieuse de la Rome antique, siège du pou­voir, où se trouvent encore la mai­rie de Rome et les pre­miers Musées du monde, créés par les papes. On y aper­çoit l’église de l’Ara Coeli où Auguste eut un songe quant à l’Avènement de l’Enfant-Dieu. On y évoque aus­si le sou­ve­nir de Lépante, avec la cha­pelle Colonna et le pla­fond déco­ré en l’honneur de Notre-​Dame : c’est là que fut célé­brée en effet la vic­toire de Marcantonio Colonna, com­man­dant de la flotte pon­ti­fi­cale. 
Dîner libre. Nuit en mai­son reli­gieuse.
 
Mardi 6 juillet – Saint Pierre – Le Trastevere : 
Messe dans la basi­lique, sur la tombe du pape saint Pie‑X !
Puis visite de la Basilique Saint Pierre, cœur de la vie de l’Eglise. Bâtie sur la nécro­pole près de laquelle saint Pierre mou­rut mar­tyr et où il fut enter­ré. 
Temps libre pour achat ou dévo­tions. 
Déjeuner inclus au res­tau­rant
Les Fouilles de Saint Pierre (sous réserve de confir­ma­tion) : visite émou­vante, sous la basi­lique actuelle, de la nécro­pole antique où fut enter­ré Saint Pierre, mise au jour grâce aux fouilles archéo­lo­giques d’une ampleur excep­tion­nelle entre­prises par Pie XII en 1939. 

En fin d’après-​midi, pas­sage sur la célèbre place Navone et au Panthéon. 
Dîner libre. Nuit en mai­son reli­gieuse. 
 
Mercredi 7 juillet : La Vierge Marie et l’ordre dominicain

Nous com­men­çons la jour­née auprès de Notre-​Dame, par la messe dans la basi­lique la plus impor­tante bâtie en son hon­neur, Sainte-​Marie-​Majeure, l’église de la Mère de Dieu, Théotokos. De magni­fiques mosaïques repré­sentent les mys­tères du Rosaire. Nous y véné­rons les reliques de la Crèche, et pou­vons nous recueillir devant la dépouille de saint Pie‑V.

Pour le 8ème cen­te­naire de son Dies Natalis, nous mar­chons dans les pas de saint Dominique en visi­tant le pre­mier couvent où il vécut à Rome et où il fit plu­sieurs miracles : saint Sixte-​le-​Vieux, puis nous mar­chons vers sainte Sabine sur l’Aventin, le deuxième couvent il démé­na­gea avec ses frères lors­qu’il ins­tal­la les soeurs à saint Sixte. Attenant au couvent et à la basi­lique du Vème siècle, nous pro­fi­tons du beau jar­din des oran­gers avec la vue sur Rome. Déjeuner pique-nique

Puis nous des­cen­dons dans le Trastevere, quar­tier pit­to­resque proche du Vatican, « au-​delà du Tibre », comme son nom l’indique. Les ruelles colo­rées de la Rome médié­vale lui conservent beau­coup de charme. Basilique sainte-​Marie-​au-​Transtevere, pre­mière église dédiée à la Vierge au IIIème s., déco­rée de superbes mosaïques à la gloire de Marie. Elle fut édi­fiée par Saint Callixte sur le lieu où jaillit mira­cu­leu­se­ment en 38 av. J.C. une source d’huile annon­çant de façon sym­bo­lique la nais­sance du Messie, l’Oint du Seigneur.

Dîner libre. Nuit en mai­son religieuse.

Jeudi 8 juillet : la Rome chré­tienne des pre­miers siècles : les martyrs

Magnifique pro­me­nade sur la Via Appia Antica.

Porte Saint-​Sébastien, église du Domine Quo vadis où saint Pierre fuyant les per­sé­cu­tions romaines vit Notre-​Seigneur lui appa­raître, l’invitant à ne pas repous­ser la croix. A quelques pas, le domaine des cata­combes de saint Callixte, et la basi­lique de Saint-​Sébastien, où est enter­ré ce mar­tyr célèbre trans­per­cé de flèches.

Déjeuner pique-​nique. 

Visite pri­vée avec Marie Perrin, spé­cia­liste d’Archéologie chré­tienne, des cata­combes de Domitilla. Messe dans les catacombes. 

Dîner libre. Nuit en mai­son religieuse. 

Vendredi 9 juillet : Les reliques de la Passion de Notre-Seigneur

En ce ven­dre­di, pèle­ri­nage auprès des reliques de la Passion de Notre-​Seigneur rap­por­tées à Rome. 

Le car­di­nal Pie disait : « Jérusalem, c’est notre his­toire, Rome, c’est notre Vie ! ». 
Dans une petite rue en face de sainte Marie-​Majeure, nous décou­vrons le tré­sor de la basi­lique de Sainte-​Praxède, la colonne de la fla­gel­la­tion. 
Puis, nous nous ren­dons à la Scala Santa, esca­lier Saint que Notre-​Seigneur gra­vit pour mon­ter au pré­toire de Pilate. Il fut rap­por­té de Jérusalem par sainte Hélène, mère de l’empereur Constantin.
Déjeuner au res­tau­rant.
L’après-​midi, basi­lique Saint-​Jean-​de-​Latran, pre­mière église de la Chrétienté, « Mère et Maîtresse de toutes les églises de Rome et du monde ». Y sont conser­vés des reliques insignes, notam­ment la table de la Cène, une par­tie du vête­ment de pourpre et un mor­ceau de l’éponge imbi­bée de vinaigre qui fut pré­sen­tée au Christ en Croix.

Puis nous ter­mi­nons par la basi­lique sainte Croix-​de-​Jérusalem pour la véné­ra­tion des reliques de la Passion, rap­por­tées de Terre Sainte au IVème s.

Retour à la mai­son reli­gieuse. Transfert à l’aéroport en fin d’après-​midi. 
Décollage de Rome à 20h00. Arrivée à Nantes à 22h30 (horaires indi­ca­tifs, sous réserve de modifications).


Programme non contrac­tuel, sus­cep­tible de subir quelques variations.

Source : Via Sacra

fraternité sainte pie X

Autres évènements