Pédophilie et célibat sacerdotal : aucun rapport !

Le psychothérapeute Stéphane Joulain lors d'une conférence publique à Bordeaux

Certains igno­rants pré­tendent qu’il existe un lien de cau­sa­li­té entre céli­bat et pédo­phi­lie. D’après eux, si les prêtres pou­vaient se marier, les abus sexuels du cler­gé sur les mineurs n’auraient pas été commis.

C’est une grave erreur ! De nom­breux psy­chiatres et psy­cho­logues ont démon­tré qu’il n’existe pas de rela­tion entre céli­bat et pédo­phi­lie. Le père Hans Zollner, pré­sident du Centre pour la pro­tec­tion des mineurs de l’Université gré­go­rienne, remarque : « Tous les rap­ports offi­ciels scien­ti­fiques et man­da­tés par des gou­ver­ne­ments comme aux États-​Unis, en Australie ou en Allemagne, et donc cri­tiques envers l’Église, récusent le fait que le céli­bat lui-​même mène aux abus » [1].

De fait, il n’y a pas plus de cas de pédo­phi­lie chez les céli­ba­taires que chez les hommes mariés. De nom­breux pas­teurs pro­tes­tants ont été recon­nus cou­pables d’abus sur mineurs, notam­ment dans l’église angli­cane d’Angleterre [2] et aux Etats-​Unis, dans l’Eglise bap­tiste du sud [3]. Or les pas­teurs pro­tes­tants ont le droit d’être mariés. L’obligation du céli­bat ne change donc rien au pro­blème. En outre, les sta­tis­tiques indiquent, selon l’Observatoire natio­nal de l’action sociale, que dans 75% des cas réper­to­riés, les agres­sions sur mineurs sont intra­fa­mi­liales (par exemple le père, le grand-​père, le beau-​père ou l’oncle). La psy­chiatre spé­cia­liste des vio­lences sexuelles sur mineurs Catherine Bonnet, ancienne membre de la com­mis­sion pon­ti­fi­cale pour la pro­tec­tion des mineurs et des per­sonnes vul­né­rables, écrit : « On éva­lue qu’entre 75 % et 80 % des abus sexuels sur enfant ont lieu dans le cadre de la famille. La majo­ri­té, c’est l’inceste. Dans ces cas-​là, la vie de couple n’empêche pas les pul­sions pédo­philes » [4].

Le psy­chiatre Paul Bensussan [5] com­mente : « Il est réduc­teur de consi­dé­rer ce phé­no­mène comme la consé­quence du céli­bat. C’est une expli­ca­tion à la fois sim­pliste et indigne pour la femme. Cela vou­drait dire que le prêtre, à défaut d’a­voir une femme pour assou­vir ces pul­sions sexuelles, jet­te­rait son dévo­lu sur des enfants. C’est cho­quant ! À quelle vision de la femme une telle inter­pré­ta­tion nous renvoie-​t-​elle ? » [6].

Et Stéphane Joulain, psy­cho­thé­ra­peute [7], ajoute : « Le céli­bat n’est pas en cause quant à la for­ma­tion de la pul­sion pédo­phile ou de com­por­te­ments cri­mi­nels sur les enfants. Aucune recherche sérieuse ne met en avant un lien de cau­sa­li­té entre céli­bat et abus sexuel des enfants. 94 % des prêtres et reli­gieux céli­ba­taires ne sont ni des pédo­philes ni des auteurs d’a­bus. Il y a comme une fixa­tion qua­si obses­sive sur la ques­tion du céli­bat consa­cré. Croire que le mariage des prêtres régle­rait la ques­tion de la pédo­phi­lie de cer­tains prêtres est donc une erreur et une aber­ra­tion scien­ti­fique. Par contre, la ques­tion du céli­bat pose celle de l’é­qui­libre affec­tif de nom­breux prêtres » [8].

Pour mettre fin aux abus et aux scan­dales, ce n’est donc pas vers la sup­pres­sion du céli­bat sacer­do­tal qu’il faut se tour­ner, mais plu­tôt vers une vision tra­di­tion­nelle du sacer­doce. Si chaque prêtre se sou­ve­nait qu’il était un autre Christ, char­gé de renou­ve­ler le saint Sacrifice de la messe tous les jours sur l’autel et de conduire les âmes vers la vie éter­nelle, l’Eglise don­ne­rait d’elle-même une image beau­coup plus belle.

Abbé Bernard de Lacoste

Sources : La Porte Latine du 6 février 2020

Lire aus­si : Le céli­bat sacer­do­tal dans l’histoire

Notes de bas de page

  1. La Croix du 7 février 2019[]
  2. Voir le jour­nal La Croix du 10 mai 2019[]
  3. Voir par exemple les médias du 13 février 2019[]
  4. Journal Le Monde du 28 sep­tembre 2018[]
  5. Expert agréé par la Cour de cas­sa­tion. Il est notam­ment l’au­teur avec l’a­vo­cat Jacques Barillon du Nouveau Code de la sexua­li­té, aux édi­tions Odile Jacob (2007).[]
  6. lexpress.fr du 2 avril 2010[]
  7. Auteur du livre Combattre l’a­bus sexuel des enfants : qui abuse ? Pourquoi ? Comment soi­gner ? (Desclée De Brouwer).[]
  8. lefigaro.fr du 2 novembre 2018[]

FSSPX

M. l’ab­bé Bernard de Lacoste est direc­teur du Séminaire International Saint Pie X d’Écône (Suisse). Il est éga­le­ment le direc­teur du Courrier de Rome.