Le Pape se rendra au Kazakhstan pour le congrès des religions mondiales

La capitale du Kazakhstan, Nour-Sultan, anciennement Astana

Le Kazakhstan se féli­cite de la déci­sion du Pape François de par­ti­ci­per au 7e congrès des chefs des reli­gions mon­diales et tra­di­tion­nelles, qui se tien­dra à Nour-​Sultan, la capi­tale, en sep­tembre 2022, comme conve­nu lors des entre­tiens entre le pré­sident du pays, Kassym-​Jomart Tokayev, et le Pape le 11 avril 2022.

Le Pape François a expri­mé son inten­tion de se rendre au Kazakhstan à l’occasion du 7ème Congrès des diri­geants des reli­gions mon­diales et tra­di­tion­nelles qui se tien­dra les 14 et 15 sep­tembre pro­chains dans la capi­tale kaza­khe, Nour-Sultan.

L’information, d’abord don­née par la pré­si­dence kaza­khe, a été confir­mée par le direc­teur de la Salle de presse du Saint-​Siège, Matteo Bruni. François a abor­dé le sujet à l’occasion d’un entre­tien en visio­con­fé­rence avec le pré­sident du Kazakhstan Kassym-​Jomart Tokayev.

Les Congrès des religions mondiales et traditionnelles

Le pre­mier Congrès des reli­gions mon­diales et tra­di­tion­nelles s’est tenu à Astana en 2003, s’inspirant de la « Journée de prière pour la paix » convo­quée à Assise par Jean-​Paul II en jan­vier 2002, afin de réaf­fir­mer la contri­bu­tion posi­tive des dif­fé­rentes tra­di­tions reli­gieuses au dia­logue et à l’harmonie entre les peuples et les nations après les ten­sions consé­cu­tives aux atten­tats du 11 sep­tembre 2001.

Lors de ce pre­mier congrès, le Saint Siège était repré­sen­té par le car­di­nal slo­vaque Joseph Tomko, alors pré­sident du Conseil pon­ti­fi­cal pour l’évangélisation des peuples. Aux congrès suc­ces­sifs, les car­di­naux fran­çais Roger Etchegaray et Jean-​Louis Tauran avaient emme­né les délé­ga­tions du Vatican.

Le pro­chain et sep­tième congrès inter­re­li­gieux aura pour thème « le rôle des res­pon­sables des reli­gions mon­diales et tra­di­tion­nelles dans le déve­lop­pe­ment socio-​spirituel de l’humanité dans la période postpandémique ».

Ces Congrès sont un décalque d’Assise, en ver­sion ren­for­cée, tant sur le plan de la par­ti­ci­pa­tion mul­ti­forme « des reli­gions », que de l’effacement de l’Eglise catho­lique, qui se trouve noyée par­mi les invi­tés, côtoyant les faux-​dieux, et se trou­vant rabais­sée à leur niveau. Il est dif­fi­cile de por­ter plus loin l’insulte au Verbe incar­né, seul vrai Dieu avec le Père et le Saint-Esprit.

Que la bana­li­sa­tion de ces ren­contres qui abaissent la reli­gion catho­lique et son Fondateur ne nous trouvent jamais indif­fé­rents, mais que nous pro­tes­tions tou­jours avec vigueur pour défendre l’honneur du Christ et de notre Mère l’Eglise, son Epouse.

Quo vadis ? Pierre, Pierre, où vas-tu ?

Source : FSSPX.News