Le Pape autorise la FSSPX à célébrer – sous certaines conditions – le mariage de ses fidèles

Le Pape François auto­rise la Fraternité Sacerdotale Saint-​Pie X à célé­brer – sous cer­taines condi­tions – le mariage de ses fidèles. Dans une lettre [Voir infra] de la Commission pon­ti­fi­cale Ecclesia Dei aux Ordinaires des confé­rences épis­co­pales concer­nées, son pré­sident, le car­di­nal Gerhard Müller, pré­fet de la Congrégation pour la doc­trine de la foi, pré­cise que le Saint-​Père « a déci­dé d’autoriser les ordi­naires du lieu à concé­der aus­si des per­mis­sions pour la célé­bra­tion de mariages de fidèles qui suivent l’activité pas­to­rale de la Fraternité ».

Le Pape François a approu­vé cette lettre lors d’une audience le 24 mars 2017.

La Porte Latine du 4 avril 2017

Lettre de la COmmission Pontificale « Ecclesia Dei » aux ordinaires des conférences épiscopales concernées au sujet des permissions pour la célébration de mariages de fidèles de la Fraternité Saint Pie X

Prot. : 61/​2010

Éminence,

Excellence Révérendissime,

Comme vous le savez, dif­fé­rents types de ren­contres et d’i­ni­tia­tives sont en cours depuis long­temps pour rame­ner la Fraternité sacer­do­tale Saint Pie X dans la pleine communion.

Ainsi le Saint-​Père a‑t-​il récem­ment déci­dé d’ac­cor­der à tous les prêtres de cet ins­ti­tut les pou­voirs de confes­ser vali­de­ment les fidèles (Lettre Misericordia et mise­ra, n. 12), de manière à assu­rer la vali­di­té et la licéi­té du sacre­ment qu’ils admi­nistrent et à ne pas lais­ser les per­sonnes dans le doute.

Dans la même ligne pas­to­rale, qui veut contri­buer à ras­sé­ré­ner la conscience des fidèles, mal­gré la per­sis­tance objec­tive, pour le moment, de la situa­tion cano­nique d’illé­gi­ti­mi­té dans laquelle se trouve la Fraternité Saint Pie X, le Saint-​Père, sur pro­po­si­tion de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi et de la Commission Ecclesia Dei, a déci­dé d’au­to­ri­ser les Ordinaires du lieu à concé­der aus­si des per­mis­sions pour la célé­bra­tion de mariages de fidèles qui suivent l’ac­ti­vi­té pas­to­rale de la Fraternité, selon les moda­li­tés suivantes.

Dans la mesure du pos­sible, la délé­ga­tion de l’Ordinaire pour assis­ter au mariage sera don­née à un prêtre du dio­cèse (ou du moins à un prêtre plei­ne­ment régu­lier) pour qu’il reçoive le consen­te­ment des par­ties dans le rite du Sacrement qui, dans la litur­gie du Vetus ordo, a lieu au début de la Sainte Messe ; sui­vra alors la célé­bra­tion de la Sainte Messe votive par un prêtre de la Fraternité.

En cas d’im­pos­si­bi­li­té ou s’il n’existe pas de prêtre du dio­cèse qui puisse rece­voir le consen­te­ment des par­ties, l’Ordinaire peut concé­der direc­te­ment les facul­tés néces­saires au prêtre de la Fraternité qui célé­bre­ra aus­si la Sainte Messe, en lui rap­pe­lant qu’il a le devoir de faire par­ve­nir au plus vite à la Curie dio­cé­saine la docu­men­ta­tion qui atteste la célé­bra­tion du Sacrement.

Certaine que, de cette façon aus­si, on pour­ra évi­ter les débats de conscience chez les fidèles qui adhèrent à la FSSPX et les doutes sur la vali­di­té du sacre­ment de mariage, tout en faci­li­tant le che­min vers la pleine régu­la­ri­sa­tion ins­ti­tu­tion­nelle, cette Congrégation sait qu’elle peut comp­ter sur votre collaboration.

Au cours de l’au­dience du 24 mars 2017 accor­dée au Cardinal Président sous­si­gné, le Souverain Pontife François a approu­vé la pré­sente Lettre et en a ordon­né la publication

Rome, au siège de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, 27 mars 2017.

Gerhard Card. Müller, Président

+ Guido Pozzo, Archevêque titu­laire de Bagnoregio, Secrétaire

Sources : http://www.vatican.va du 27 mars 2017 /​La Porte Latine du 4 avril 2017

Image de la lettre du 27 mars 2017