Le cardinal Barbarin et une « pasteure » confirment dans un temple protestant – 17 octobre 2015

Légende du site lyon.catholique.fr : « Samedi 17 octobre 2015, à l’é­glise Saint-​Martin d’Oullins,
a eu lieu, pour la pre­mière fois dans notre dio­cèse, une célé­bra­tion de confir­ma­tion dans un cadre oecu­mé­nique
 »

Aprés avoir pro­non­cé la pro­fes­sion de foi de l’Islam le 4 jan­vier 2011 à Versailles, après s’être ren­du le 21 février 2013 à la Grande Mosquée de Lyon au moment de la prière de l’après-midi (Asr) afin de prier avec la com­mu­nau­té musul­mane, voi­ci que Son Eminence le car­di­nal Barbarin, Prince de l’Eglise et Primat des Gaules, retombe dans les com­pro­mis­sions de la doxa de Nostra Aetate.

Ci-​dessus les pho­tos de cette céré­mo­nie au cours de laquelle cha­cun, mais unis dans une même d’acte d’a­po­sta­sie publique, a confir­mé selon « sa » tra­di­tion comme le rap­porte l’ar­ticle paru sur le site du dio­cèse de Lyon : 

« Depuis plus de 40 ans, à Oullins, une caté­chèse biblique et oecu­mé­nique, avec les catho­liques et les pro­tes­tants unis de France, réunit des enfants et des jeunes du CE1 au lycée.

Des lycéens de ces deux tra­di­tions ont été confir­més same­di 17 octobre au cours de la même célé­bra­tion : les catho­liques ont été témoins de la confir­ma­tion dans la tra­di­tion pro­tes­tante, par­tie pré­si­dée par le pas­teur Françoise Sternberger. Les pro­tes­tants ont été témoins du sacre­ment de confir­ma­tion don­né par le car­di­nal Philippe Barbarin. »

Comme le note Emilie Defresne dans , « cette céré­mo­nie pro­cède du même esprit que la Relatio finale du Synode des évêques pour la famille : c’est la mise en libre débat de la parole de Dieu et des com­man­de­ments de Dieu pour une appré­cia­tion « au cas par cas. » »

Et Mgr Bernard Fellay a bien rai­son dans sa décla­ra­tion du 27 octobre d’en appe­ler au pape François et de lui deman­der, « confor­mé­ment à sa charge, et dans les limites que lui a fixées le Christ – de redire avec clar­té et fer­me­té la véri­té catho­lique quod sem­per, quod ubique, quod ab omni­bus ».

Dieu et Notre Dame fassent qu’il soit rapi­de­ment enten­du à Rome avant que le pire n’advienne.

La Porte Latine, 29 octobre 2015