Lettre du cardinal Seper à Mgr Lefebvre en date du 19 décembre 1978

Excellence,

Votre réponse en date du 12 décembre der­nier à ma lettre du 30 novembre 1978, m’est bien par­ve­nue par l’in­ter­mé­diaire de la Nonciature Apostolique en Suisse, et je vous en remercie.

Je prends bonne note de votre accep­ta­tion des dates du 11 et 12 jan­vier 1979. Nous vous atten­drons donc au siège de cette Congrégation le jeu­di 11 jan­vier à 10 heures.

Comme je vous l’ai écrit dans ma pré­cé­dente lettre, le col­loque se dérou­le­ra selon les pres­crip­tions et avec toutes les garan­ties de la Ratio agen­di in doc­tri­na­rum exa­mine de ce Dicastère. Celle-​ci ne pré­voit pas que la per­sonne enten­due soit assis­tée de quel­qu’un d’autre1. Son article 14 pres­crit la rédac­tion d’un pro­to­cole – seul docu­ment fai­sant foi – sou­mis à l’ap­pro­ba­tion et aux éven­tuelles obser­va­tions de la per­sonne enten­due, et dont un exem­plaire peut lui être ensuite remis.

Il m’est pos­sible de vous dire que vous aurez pour inter­lo­cu­teurs les Autorités supé­rieures de cette Congrégation, assis­tées d’un ou deux experts. L’entretien ne por­te­ra pas sur l’en­semble des ques­tions doc­tri­nales, déjà lon­gue­ment abor­dées par écrit, mais seule­ment sur quelques points pré­cis tenant à la fois à la doc­trine et à la dis­ci­pline de l’Eglise, points déjà abor­dés dans notre échange de lettres, et sur les­quels les réponses qui vous seront deman­dées ne semblent pas requé­rir une pré­pa­ra­tion préalable.

A l’ap­proche des fêtes de Noël, je vous pré­sente mes voeux les meilleurs, avec l’as­su­rance de ma prière, et vous prie d’a­gréer, Excellence, l’ex­pres­sion de mes sen­ti­ments de res­pec­tueux dévoue­ment dans le Seigneur.

Franc. Card. Seper, Préf.