Pie XII

Discours

28 juin 1939

Le patronage des saints Pierre et Paul

Donné à Rome, près Saint-​Pierre, le 28 juin 1939

Si Nous éprou­vons tou­jours une joie intime à Nous trou­ver par­mi vous, chers enfants, l’audience d’aujourd’hui Nous est particuliè­rement chère : elle reçoit une solen­ni­té et une impor­tance spé­ciale du fait qu’elle coïn­cide heu­reu­se­ment avec la vigile des saints apôtres Pierre et Paul. Fête de Rome avant tout, de cette Rome que les inef­fables dis­po­si­tions de la Providence ont vou­lu dési­gner pour siège du pre­mier pape et de ses suc­ces­seurs. Fête de toute l’Eglise aus­si, qui, répan­due dans le monde entier, célèbre le glo­rieux triomphe de celui à qui Notre-​Seigneur Jésus-​Christ a dit ces mémo­rables paroles : « Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâti­rai mon Eglise, et les portes de l’enfer ne pré­vau­dront point contre elle. »

Vous venez deman­der et rece­voir la Bénédiction apos­to­lique : béné­dic­tion vrai­ment apos­to­lique, puisqu’elle est don­née par le suc­ces­seur, quoique indigne, de Pierre. Ce que Jésus-​Christ a dis­posé reste, et Pierre, tou­jours ferme dans la soli­di­té de pierre qui lui a été com­mu­ni­quée, n’abandonne point le gou­ver­nail de l’Eglise que ses mains tenaient autre­fois. Au contraire, il s’acquitte mainte­nant avec plus de force et de vigueur que jadis de la tâche qui lui a été confiée, et il rem­plit dans toute leur ampleur les offices qu’il a assu­més en Celui et avec Celui par qui il a été glo­ri­fié[1].

De cette béné­dic­tion apos­to­lique vous atten­dez grâces et faveurs célestes, pro­tec­tion et aide pour la nou­velle famille que vous avez fon­dée. Ayez confiance : le patro­nage et l’exemple de Pierre et du grand Docteur des nations, saint Paul, seront puis­sants et effi­caces pour vous.

Saint Léon le Grand (comme d’autres Pères de l’Eglise) va jus­qu’à appe­ler les deux apôtres, par une image éton­nante, les yeux du corps mys­tique dont le Christ est la tête[2]. Des yeux brillants et écla­tants, des yeux pater­nels et misé­ri­cor­dieux, des yeux bienveil­lants et vigi­lants, des yeux qui suivent notre che­min spi­ri­tuel, des yeux qui s’abaissent pour encou­ra­ger et ani­mer, qui s’élèvent pour inter­cé­der et implo­rer grâce en faveur de ceux que tour­mente encore l’âpre et périlleuse bataille de cette vie.

Pour vous, jeunes époux, conser­vez cette foi et transmettez-​la pure aux enfants que la divine Providence dai­gne­ra vous accor­der : conser­vez et trans­met­tez cette confiance dans les Princes des Apôtres et avec elle la dévo­tion, l’attachement indé­fec­tible, quelle que soit la per­sonne, au Vicaire du Christ, suc­ces­seur de saint Pierre.

Recevez donc la pater­nelle béné­dic­tion que Nous vous don­nons de grand cœur, en l’étendant à toutes les per­sonnes et choses qui vous sont chères et sur les­quelles vous dési­rez qu’elle des­cende avec abondance.

PIE XII, Pape.

Notes de bas de page

  1. S. Léon le grand, Serm. III, cap 3 : Migne, P.L., t. 54, col. 146.[]
  2. Serm. LXXXII, cap.7 ; Migne, P.L., t. 54, col. 427. []
fraternité sainte pie X