Pie XII

Bref Ad perpetuam rei memoriam

14 février 1957

Sainte Claire Patronne céleste de la télévision

Donnée à Rome, près Saint Pierre, sous l’an­neau du Pêcheur, le 14 février 1957

Ad per­pe­tuam rei memoriam

Par un bien­fait de la divine Sagesse le génie de l’homme brille d’un plus vif éclat et fait, sur­tout de nos jours, des décou­vertes qui sus­citent l’ad­mi­ra­tion géné­rale. Et l’Eglise, qui ne se mon­tra jamais contraire au pro­grès de la civi­li­sa­tion et de la tech­nique, encou­rage cette assis­tance nou­velle appor­tée à la culture et à la vie jour­na­lière, et s’en sert même volon­tiers pour l’en­sei­gne­ment de la véri­té et l’ex­ten­sion de la reli­gion. Parmi ces inven­tions si utiles, la Télévision a sa place, elle qui « per­met en effet de voir et d’en­tendre à dis­tance des évé­ne­ments à l’ins­tant même où ils se pro­duisent, et cela de façon si sug­ges­tive que l’on croit y assis­ter. » [1].

Ce mer­veilleux ins­tru­ment – comme cha­cun le sait et Nous l’a­vons dit clai­re­ment Nous-​même – peut être la source des très grands biens, mais aus­si de pro­fonds mal­heurs en rai­son de l’at­trac­tion sin­gu­lière qu’il exerce sur les esprits à l’in­té­rieur même de la mai­son fami­liale. Aussi Nous a‑t-​il sem­blé bon de don­ner à cette inven­tion une sau­ve­garde céleste qui inter­dise ses méfaits et en favo­rise un usage hon­nête, voir salu­taire. On a sou­hai­té pour ce patro­nage sainte Claire. On rap­porte en effet qu’à Assise, une nuit de Noël, Claire, ali­tée dans son couvent par la mala­die, enten­dit les chants fer­vents qui accom­pa­gnaient les céré­mo­nies sacrée et vit la crèche du Divin Enfant, comme si elle était pré­sente en per­sonne dans l’é­glise fran­cis­caine. Dans la splen­deur de la gloire de son inno­cence et la clar­té qu’elle jette sur nos si pro­fondes ténèbres, que Claire pro­tège donc cette tech­nique et donne à l’ap­pa­reil trans­lu­cide de faire briller la véri­té et la ver­tu, sou­tiens néces­saires de la société.

Nous avons donc déci­dé d’ac­cueillir avec bien­veillance les prières que Nous ont adres­sées à ce sujet Notre Vénérable Frère Joseph Placide Nicolini, évêque d’Assise, les Supérieurs des quatre familles fran­cis­caines, enfin d’autres per­sonnes remar­quables, et qu’ont approu­vées de nom­breux Cardinaux de la Sainte Eglise Romaine, des Archevêques et des Evêques.

En consé­quence, ayant consul­té la Sacrée Congrégation des Rites, de science cer­taine et après mûre réflexion, en ver­tu de la plé­ni­tude du pou­voir Apostolique, par cette Lettre et pour tou­jours, Nous fai­sons, Nous consti­tuons et Nous décla­rons Sainte Claire, vierge d’Assise, céleste Patronne auprès de Dieu de la Télévision, en lui attri­buant tous les pri­vi­lèges et hon­neurs litur­giques qu’un tel patro­nage com­porte, non­obs­tant toutes choses contraires.

Nous annon­çons, Nous éta­blis­sons, Nous ordon­nons que cette pré­sente Lettre soit ferme et valide, qu’elle sorte et pro­duise tous ses effets dans leur inté­gri­té et leur plé­ni­tude, main­te­nant et à l’a­ve­nir, pour ceux qu’elle concerne ou pour­ra concer­ner ; qu’il en faut régu­liè­re­ment juger et déci­der ain­si ; que dès main­te­nant est tenu pour nul et sans effet tout ce qui pour­rait être ten­té par qui­conque, en ver­tu de n’im­porte quelle auto­ri­té, en connais­sance de cause ou par igno­rance, contre les mesures décré­tées par cette Lettre.

Donnée à Rome, près Saint Pierre, sous l’an­neau du Pêcheur, le 14 février 1957, de Notre Pontifical la 19éme année.

PIUS PP. XII

*La lettre Apostolique, en « forme breve » – dont nous don­nons ci-​dessus la tra­duc­tion du latin – a été publiée dans les Acta Apostolica Sedis du 21 août 1958, vol. L, p. 512–513.

Notes de bas de page

  1. Litt. Encycl. « Miranda pror­sus », 8 sept. 1957 ; A.A.S. XLIX, p. 800[]
fraternité sainte pie X
13 décembre 1908
Prononcé après la lecture des décrets de béatification des Vénérables Jeanne d'Arc, Jean Eudes, François de Capillas, Théophane Vénard et ses compagnons.
  • Saint Pie X
12 novembre 1923
À l’occasion du IIIe centenaire de la mort de saint Josaphat, martyr, archevêque de Polotsk, pour le rite oriental.
  • Pie XI