Euthanasie – Entretien Viviane Lambert : Vincent va bien ! – RITV du 14 avril 2018

Viviane Lambert est déci­dé­ment la femme de tous les cou­rages. Voilà quatre jours qu’elle connaît la déci­sion de mise à mort de son fils prise par le Dr Vincent Sanchez, gériatre et res­pon­sable des soins pal­lia­tifs au CHU de Reims. Quatre jours qu’elle rend visite à Vincent, céré­bro­lé­sé et tétra­plé­gique, qui est pour ain­si dire empri­son­né depuis cinq ans dans une chambre habi­tuel­le­ment fer­mée à clef, véri­table otage du débat sur la « fin de vie », avec au cœur ce ter­rible far­deau d’une eutha­na­sie annon­cée. Et pour­tant, Viviane Lambert a trou­vé l’éner­gie de répondre aux ques­tions de reinformation.tv, et même de nous dire que « Vincent va bien ».

Viviane Lambert à reinformation.tv : « J’ai trou­vé Vincent rayonnant ! 

Ecoutez ce que nous dit la mère de Vincent Lambert. Vous serez éton­né par sa téna­ci­té, sa luci­di­té, sa capa­ci­té à goû­ter chaque ins­tant auprès de ce fils han­di­ca­pé, certes, mais bien pré­sent, tout sauf mou­rant ! Elle nous a décrit la scène qu’elle a décou­verte jeu­di soir en entrant dans la chambre de cet homme, son enfant, auquel ren­dait visite son jeune frère David, et sa nièce, 13 mois. Viviane nous a par­lé d’» un grand moment de plai­sir » : cette joie de voir Vincent réagir à la pré­sence de ceux qui l’aiment, de le voir très éveillé, « présent ».

Oui, Viviane a trou­vé Vincent « rayonnant ».

Elle nous dit son « enthou­siasme » – mais sa colère aus­si : « Comment peut-​on accep­ter qu’on pro­gramme sa mort ? »

« Vincent va bien ! » Un entre­tien exclu­sif où Viviane Lambert conteste les argu­ments du Dr Sanchez

Dans son entre­tien avec reinformation.tv, Viviane Lambert répond pré­ci­sé­ment à nombre d’arguments avan­cés par le Dr Sanchez pour « jus­ti­fier » la déci­sion de faire mou­rir son fils en le pri­vant d’hydratation et d’alimentation. Elle s’insurge contre la manière dont on a uti­li­sé ses mots décri­vant l’inconfort dont Vincent Lambert est par­fois vic­time pour pré­tendre qu’il n’est plus qu’un « corps souffrant ».

Elle nous a racon­té à quel point elle a été bles­sée par ce méde­cin qui lui dit de croire que Vincent réagit « si cela lui fait plai­sir ». C’est un scé­na­rio que je connais : voyant quelqu’un de très proche en coma, ven­ti­lé (et qui s’en est tiré), j’avais dit à l’infirmier : « Regardez, il res­pire, son cœur bat, il vit ! » Réponse : « Si vous vou­lez le croire, Madame… » Voilà la logique qui gou­verne l’approche de ces patients…

Ecoutez Viviane Lambert, vous consta­te­rez qu’elle mérite son beau pré­nom qui signi­fie « pleine de vie, ardente ». Elle se bat pour la vie de son fils, face à une mau­vaise foi qu’il est encore temps de dénon­cer et de vaincre. 

Sources : Jeanne Smits /​RITV /​ La Porte Latine du 19 avril 2018

L’entretien exclusif en version audio

A lire aussi

L’euthanasie en ques­tion, par Mgr Bernard Tissier de Mallerais
Le pro­jet scé­lé­rat de la loi Claeys-​Léonetti – Abbés Christian Bouchacourt et Denis Puga
L’Eglise catho­lique et l’eu­tha­na­sie, abbé F. Castel
Qu’est-​ce que l’eu­tha­na­sie ?, par M. l’ab­bé Denis Quigley

Les vidéos qui donnent une toute autre vision que celle des « euthanasistes » dans l’affaire Lambert

04 mars 2014 – Vincent Lambert, un sort sus­pen­du à la Loi [09′ 26″]
24 juin 2014 – Lambert : les révé­la­tions de sa maman [03′ 24″]
24 juin 2014 – Entretien avec le Professeur X. Ducrocq, l’un des experts qui ont exa­mi­né Vincen [02′ 18″]
24 juin 2014 – M° Jérome Triomphe : Vincent n” a pas deman­dé à mou­rir [01′ 51″]