Connaître saint Pie X

Le saint patron de la Fraternité Saint-​Pie X est fêté le 3 sep­tembre. Connaissons-​nous vrai­ment la vie de ce pape exceptionnel ?

Pie X (Biographie – Père Jérôme Dal Gal) – 23 euros

Cet ouvrage écrit par le père Jérôme Dal Gal et publié pour la pre­mière fois en 1953 est sans doute l’une des meilleures bio­gra­phies du pape saint Pie X. L’auteur com­mence par rap­pe­ler l’humble pré­lude au des­tin extra­or­di­naire de Joseph Sarto : des parents modestes et authen­ti­que­ment chré­tiens, une enfance simple dans un petit vil­lage près de Trévise, et un appel de Dieu arri­vé tôt. Nous sui­vons les pas de Joseph Sarto, sémi­na­riste de Padoue, vicaire de Tombolo, curé de Salzano, cha­noine de Trévise, évêque de Mantoue, patriarche de Venise, et fina­le­ment suc­ces­seur de Léon XIII sous le nom de Pie X.

Le père Dal Gal exa­mine les ver­tus qui ont carac­té­ri­sé son pon­ti­fi­cat, montre que le « doux pon­tife », le « pape des enfants », savait aus­si faire preuve d’une fer­me­té invin­cible. La devise de Pie X, « Omnia ins­tau­rare in Christo », est ana­ly­sée au regard de ses ency­cliques et de son enga­ge­ment pour le règne social de Notre-​Seigneur Jésus-​Christ. Enfin, l’auteur recense les miracles attri­bués à Pie X, qui reste un véri­table modèle pour tout le cler­gé et sin­gu­liè­re­ment pour la papau­té, et un repère en matière de rec­ti­tude doc­tri­nale.

« Pie X, né pauvre et for­mé dans un humble milieu, dut à son âme d’élite d’être éle­vé à la plus haute posi­tion du monde et il appor­ta sur la Chaire de Pierre son immense amour pour les pauvres et pour les plus humbles du trou­peau confié à ses soins.
« Semblable au Christ dès ses débuts, il lui res­sem­bla d’une façon par­faite durant toute sa vie : dans sa jeu­nesse, par la pau­vre­té et l’humilité de son milieu ; dans les années qui sui­virent, par les ter­ribles tri­bu­la­tions qu’il sup­por­ta, comme le Divin Maître, avec patience et en silence.

« Son infa­ti­gable atta­che­ment au devoir et sa rec­ti­tude d’intention, sou­te­nus par un cou­rage indé­fec­tible, l’ont sou­le­vé à une grande hau­teur.
« Son amour intense pour l’Eucharistie avait allu­mé dans son cœur magna­nime une flamme ardente qui le pous­sa à élar­gir la dévo­tion de l’Eucharistie en exhor­tant tous les fidèles à la com­mu­nion fré­quente et en fai­sant par­ti­ci­per au Pain de Vie, dès l’âge tendre, les enfants qu’il aimait tant.

« J’ai une pro­fonde recon­nais­sance à Dieu tout-​puissant qui m’a pro­cu­ré le pri­vi­lège de connaître aus­si bien et aus­si inti­me­ment ce saint pon­tife. Il fut pour moi et res­te­ra tou­jours le modèle du saint prêtre et du saint pon­tife.
« Quand je pense à sa bon­té fas­ci­nante, à son âme affec­tueuse et pater­nelle qui était com­blée de toutes les ver­tus, je me sens encore étreint par l’émotion. »

Cardinal Guillaume O’Connell
Archevêque de Boston
10 octobre 1934

14 x 21 cm – 400 pages (édi­tions Clovis)

Avec 3 cahiers de pho­to­gra­phies d’époque 

Commander le livre ici

Pie X – Essai historique (Pierre Fernessole) – 12 euros

« Cet homme était un des plus doués de son temps. On ne peut dire qu’il excel­lait en doc­trine, sans entendre affir­mer qu’il excel­lait aus­si en cha­ri­té ; ni qu’il excel­lait en cha­ri­té, sans que la preuve soit four­nie qu’il avait une éton­nante puis­sance d’as­si­mi­la­tion, la connais­sance la plus éten­due de l’his­toire reli­gieuse et de l’his­toire pro­fane, un goût très sûr d’ar­tiste, et le sens inné et déjà la longue pra­tique de l’au­to­ri­té.

« L’extrême déve­lop­pe­ment d’une des ces qua­li­tés est com­mu­né­ment appe­lé génie. N’est-​il pas éga­le­ment un homme de génie, celui qui les pos­sède toutes au plus rare degré, et ne peut-​on pas pré­tendre qu’un tel ensemble de dons natu­rels et de richesses acquises consti­tue le génie de per­fec­tion ou de gou­ver­ne­ment, et que ce fut le par­tage, la marque et la gloire de Giuseppe Sarto ? Non pas toute la gloire cepen­dant, ni toute l’ex­pli­ca­tion de ce grand homme.

« Avant tout, il était un ami de Dieu, une âme sans aucun orgueil, toute souple, dès lors, entre les mains de la grâce divine. Et la grâce vigi­lante, qui l’a­vait pré­pa­ré de loin, voyant que, jamais, il ne lui avait été rebelle, allait, à cause de cela, lui don­ner à gou­ver­ner les trois cents mil­lions de catho­liques – et com­bien d’âmes au-​delà ? – qui rem­plissent le monde. » (René Bazin)

Biographie illus­trée avec 48 pages de pho­to­gra­phies d’é­poque !

14 x 21 cm – 720 pages (édi­tions Clovis) 

Commander le livre ici

Saint Pie X – Réformateur de l’Eglise (Yves Chiron) – 21,01 euros


Saint Pie X est, avec saint Pie V, le seul pape de l’his­toire moderne à avoir été cano­ni­sé. L’Église l’a por­té sur les autels à cause des ver­tus qu’il a pra­ti­quées dans sa vie pri­vée comme dans les charges suc­ces­sives qu’il a occu­pées : vicaire, curé, cha­noine, chan­ce­lier épis­co­pal et direc­teur spi­ri­tuel de sémi­naire, évêque, patriarche de Venise, pape, enfin, de 1903 à 1914.

La bio­gra­phie que publie Yves Chiron est la plus com­plète et la plus pré­cise parue en fran­çais. Elle s’at­tache à res­ti­tuer une image exacte et juste de saint Pie X. Souvent, et aujourd’­hui encore, on le pré­sente comme un pape pieux, d’une grande foi, mais qui aurait été rétro­grade et trop fer­mé face aux « aspi­ra­tions modernes » et aux « idées nou­velles ».

En fait, l’œuvre accom­plie par saint Pie X a été consi­dé­rable. Il a été l’ardent défen­seur de la foi face au moder­nisme qui enva­his­sait l’Église et au libé­ra­lisme qui minait cer­tains clercs et cer­tains fidèles. Il a été le défen­seur des droits de l’Église face au laï­cisme et à l’an­ti­clé­ri­ca­lisme qui carac­té­ri­saient l’é­poque. Mais aus­si, il fut un grand pape réfor­ma­teur : il res­tau­ra le chant gré­go­rien et la musique sacrée, il réfor­ma la Curie, il entre­prit la codi­fi­ca­tion du droit canon et il s’at­ta­cha, avec un soin par­ti­cu­lier à res­tau­rer les sémi­naires et à for­mer un cler­gé pieux et zélé.

Pour rédi­ger son ouvrage, Yves Chiron a uti­li­sé les nom­breux tra­vaux parus, notam­ment en Italie, sur le pon­ti­fi­cat de saint Pie X. Il a consul­té aus­si diverses sources d’ar­chives, en par­ti­cu­lier les Archives Secrètes Vaticanes.

Yves Chiron, né en 1960, pro­fes­seur d’his­toire, membre de la Société d’Histoire ecclé­sias­tique de la France. A publié de nom­breux tra­vaux d’his­toire reli­gieuse, notam­ment Padre Pio, le stig­ma­ti­sé, Perrin, 1999, 2e édi­tion ; Paul VI, le Pape écar­te­lé, Perrin, 1993 ; Enquête sur les appa­ri­tions de la Vierge, Perrin/​Mame, 1995 ; Pie IX, pape moderne, Clovis, 1995 ; Enquête sur les cano­ni­sa­tions, Perrin, 1998.

14 x 21 cm – 370 pages (édi­tions du Courrier de Rome)

Commander le livre ici

Saint Pie X (Chemins de lumière n° 3) – 7,50 euros

Texte : Abbé Clerc – Illustrations : Pierre Decomble

Le mar­di 4 août 1903, un nou­veau pape était élu sous le nom de Pie X. Né dans une famille pauvre de l’Italie, il était deve­nu suc­ces­si­ve­ment, après son ordi­na­tion sacer­do­tale à l’âge de 23 ans, vicaire, curé, cha­noine, évêque de Mantoue, enfin car­di­nal et patriarche de Venise.

Or, dès les pre­miers mois de son pon­ti­fi­cat, une convic­tion se répan­dit par­mi les fidèles de toute la chré­tien­té : « L’Eglise est gou­ver­née par un saint ! » Chacun res­sen­tait dans sa vie per­son­nelle le rayon­ne­ment de la sain­te­té du pape Pie X, qui l’en­traî­nait vers la ver­tu.

Défense de la foi catho­lique, réno­va­tion de la litur­gie et de la musique sacrée dans le sens le plus tra­di­tion­nel, pri­mau­té de la liber­té de l’Eglise, sou­ci de sanc­ti­fi­ca­tion des prêtres, atta­che­ment à l’en­sei­gne­ment du caté­chisme, et sur­tout désir que chaque chré­tien, y com­pris les enfants, s’ap­proche le plus sou­vent pos­sible, l’âme pure et fer­vente, de la sainte Eucharistie : tout cela ne pou­vait s’ex­pli­quer que par la pré­sence sur le trône de Pierre d’un pape saint, d’un pape entiè­re­ment don­né à Dieu.

L’Eglise, par la voix du grand pon­tife Pie XII, a rati­fié ce juge­ment spon­ta­né des catho­liques et a pro­po­sé saint Pie X comme une grande lumière dans la situa­tion pré­sente de l’Eglise.

Album de 44 pages, 4 images par page, avec un texte sous chaque image.

44 pages – 18 x 27 cm (édi­tions Clovis)

Commander le livre ici

La réforme de l’Eglise selon saint Pie X et selon Vatican II (Actes du Congrès du Courrier de Rome) – 24 euros

T

Actes du Congrès théo­lo­gique du Courrier de Rome (9–11 jan­vier 2015)

Le cen­te­naire de la mort de saint Pie X (1914–2014) a été l’oc­ca­sion d’une réflexion sur les réformes de l’Eglise, et plus pré­ci­sé­ment d’une com­pa­rai­son entre la réforme menée à bien par le saint pape et celle vou­lue par le concile Vatican II. Plus per­sonne ne nie que la crise actuelle, issue du Concile, est l’une des plus graves de l’his­toire de l’Eglise : les ruines sont sous les yeux de tous. Pour sor­tir de cette situa­tion désas­treuse, Rome aura besoin de s’ins­pi­rer de celui qui fut le plus grand réfor­ma­teur des temps modernes, et de reve­nir aux prin­cipes qui l’ont tou­jours gui­dé.

Les sujets abor­dés lors de ce XIIe congrès du Courrier de Rome furent très variés : de la notion de réforme à la volon­té réfor­ma­trice de saint Pie X, du caté­chisme aux rela­tions entre l’Eglise et l’Etat, du Droit cano­nique à la for­ma­tion sacer­do­tale…

14 x 21 cm – 310 pages (édi­tions du Courrier de Rome)

Commander le livre ici

Source : Editions Clovis-​diffusion