Derrière l’épidémie ou le confinement, y a‑t-​il un complot ?

Le virus a‑t-​il été créé en labo­ra­toire par la Chine afin de désta­bi­li­ser l’Occident ? Le pro­fes­seur Raoult et la chlo­ro­quine sont-​ils les vic­times d’une machi­na­tion de l’État ? Le confi­ne­ment vise-​t-​il à contrô­ler les populations ?

Ces ques­tions sou­lèvent l’hy­po­thèse d’un com­plot. De fait, l’his­toire ne serait-​ce que récente fut le théâtre de réelles conju­ra­tions : à Vatican II, dans l’Alliance euro­péenne, des évêques ont com­plo­té afin d’o­rien­ter le concile dans le sens du libé­ra­lisme ; une conspi­ra­tion a abou­ti, en Russie, à octobre 1917.

Par ailleurs, selon la Sainte Écriture, le décor des temps de l’Antéchrist, qui pré­lu­de­ront au Jugement der­nier, semble être celui d’un pou­voir unique sur toute la pla­nète. Le mon­dia­lisme actuel res­semble à ce décor.

Ainsi, le coro­na­vi­rus et les mesures sani­taires visant à l’en­di­guer, n’appartiendraient-​ils pas à une conspi­ra­tion pré­pa­rant la venue de l’Antéchrist ?

Retrouvez la suite de cet article dans le der­nier numé­ro de Fideliter n°254, en vente dans les pro­cures de vos cha­pelles ou sur le site de Clovis-​Diffusion.