Lettre n° 1 de Mgr Lefebvre aux Amis et Bienfaiteurs de la FSSPX de novembre 1971

Chers Amis et Bienfaiteurs,

ous pen­sons que cette Lettre est atten­due et qu’elle contri­bue­ra à entre­te­nir des liens spi­ri­tuels entre tous ceux qui veulent bien par­ti­ci­per à notre œuvre de for­ma­tion sacer­do­tale soit par leurs prières, par leurs sacri­fices, soit par leurs dons.

Ce que sera cette modeste cor­res­pon­dance dans l’avenir, nous lais­sons à Dieu de le savoir, mais nous vou­drions nous limi­ter pour le moment à la com­mu­ni­ca­tion de quelques nou­velles. Nous espé­rons qu’elles seront un sujet d’encouragement à nous conti­nuer l’aide de vos prières et de vos dons.

En fin d’année uni­ver­si­taire 70–71, nos deux Maisons de Suisse : Fribourg et Écône, comp­taient 15 étu­diants dont 5 à Fribourg et 10 à Écône. Au cours des mois de mai et juin avaient lieu des Ordinations : 2 mino­rés, un Diacre et un Prêtre, Mr l’Abbé Peter Morgan, exer­çant actuel­le­ment un excellent minis­tère en Angleterre.

Le 15 sep­tembre, 9 Séminaristes ayant accom­pli leur année de spi­ri­tua­li­té, com­mencent leur pre­mière année de Philo-​Théologie. Le 10 octobre, 27 nou­veaux nous arrivent et font avec leurs aînés une retraite de 6 jours à Grolley, avec les RR. PP. Barielle et Rivière C.P.C.R. Puis, le 17 octobre, Fribourg et Écône se trouvent réunis, soit 41 Séminaristes avec leurs 10 Directeurs et Professeurs, pour l’Ordination de Mr l’Abbé Paul Aulagnier à l’église parois­siale de Riddes, car notre cha­pelle est trop exi­guë pour rece­voir tous les parents et amis qui sont venus par­ta­ger notre joie, joie tein­tée d’une cer­taine tris­tesse, car le jeune prêtre a assis­té son père dans ses der­niers ins­tants quatre jours aupa­ra­vant. Le 18, c’est à Écône qu’a lieu la céré­mo­nie tou­jours émou­vante de la Première Messe. Quel meilleur sujet d’encouragement pour les nou­veaux venus !

Le 19 octobre, l’année de spi­ri­tua­li­té com­mence pour les 27 nou­veaux et les Fribourgeois s’en retournent chez eux pour les ins­crip­tions à l’Université. Les 41 Séminaristes pré­sents et les 40 déjà ins­crits pour octobre 1972 nous posent évi­dem­ment des pro­blèmes de loge­ment et d’entretien importants.

En mai était bénite la pre­mière pierre d’un bâti­ment, qui abri­te­ra 64 Séminaristes et 9 Professeurs. Nous espé­rons l’occuper pour le troi­sième tri­mestre de cette année sco­laire. Puis il fau­dra conti­nuer à construire, car au rythme des ren­trées, c’est un Séminaire pour 150 per­sonnes qu’il faut pré­voir. Vous com­pren­drez aisé­ment que nous avons besoin du secours de Dieu et en consé­quence de vos prières, de vos sacri­fices et de votre grande géné­ro­si­té. Nous n’avons d’autre ambi­tion que de faire de Saints Prêtres, à la manière dont Notre Seigneur les a faits. Les Saintes Traditions de l’Eglise sont simples et claires en ce domaine qui lui est essentiel.

Nous vous don­nons sur une petite feuille ci-​jointe les indi­ca­tions pra­tiques pour nous faire par­ve­nir votre contri­bu­tion petite ou grande.

On nous demande par­fois, si notre œuvre ne reçoit que des futurs prêtres ; la Fraternité Sacerdotale St Pie X, des­ti­née prin­ci­pa­le­ment aux prêtres, reçoit aus­si des Frères et peut-​être bien­tôt des Sœurs, des­ti­nés à aider les prêtres dans leur minis­tère sacer­do­tal et à vivre spi­ri­tuel­le­ment du Saint Sacrifice de Notre Seigneur. S’il plaît à Dieu, un Tiers Ordre qui est en train de naître per­met­tra aux laïcs de vivre de la spi­ri­tua­li­té de la Fraternité.

Que Dieu vous rende en grâces abon­dantes votre géné­ro­si­té. Nous vous demeu­rons unis dans la prière auprès de Jésus, Marie et Joseph.

En la Fête de Tous les Saints 1971, Fribourg
+ Marcel Lefebvre

Fondateur de la FSSPX

Mgr Marcel Lefebvre (1905–1991) a occu­pé des postes majeurs dans l’Église en tant que Délégué apos­to­lique pour l’Afrique fran­co­phone puis Supérieur géné­ral de la Congrégation du Saint-​Esprit. Défenseur de la Tradition catho­lique lors du concile Vatican II, il fonde en 1970 la Fraternité Saint-​Pie X et le sémi­naire d’Écône. Il sacre pour la Fraternité quatre évêques en 1988 avant de rendre son âme à Dieu trois ans plus tard. Voir sa bio­gra­phie.