Mères de prêtres

Saint Pie X disait volon­tiers : « La voca­tion sacer­do­tale vient du Cœur de Dieu, mais elle passe par le cœur de la mère ».

L’expérience montre que cette parole cor­res­pond à la réa­li­té. Interrogez, les uns après les autres, tous les prêtres que vous connais­sez : la plu­part d’entre eux confir­me­ront la jus­tesse de cette parole et vous diront qu’ils doivent leur voca­tion non seule­ment à Dieu, mais encore à leur mère ou à leur grand-​mère. Les exemples sui­vants le prouvent à l’évidence.

Voici les his­toires vraies de ces mères res­pon­sables de la voca­tion sacer­do­tale de leurs fils : les mères de saint Bernard et saint Jean Bosco ; Alice Rolls, mère de dix prêtres ; la mère du pape saint Pie X ; les mères de Lu, ce vil­lage de 4000 habi­tants, qui a don­né plus de 300 voca­tions reli­gieuses en 50 ans ; Maria Conceptión Cabrera, au Mexique, et la mère du car­di­nal Mindszenty, en Hongrie.

Il y a aus­si des mères spi­ri­tuelles, qui prient et se sacri­fient pour le sacer­doce et les prêtres : Mère Louise-​Marguerite Claret de La Touche, Berthe Petit, sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus nous en donnent l’exemple.

Ces mères ont été d’autres Marie pour ces prêtres, qui sont d’autres Christ.

L’auteur : Robert Quardt (1893–1971), prêtre de la Congrégation du Sacré-​Cœur de Jésus, a été direc­teur du Séminaire de Fribourg-​en-​Brisgau (Allemagne).

202 pages – 11 x 17 cm (Editions Parthenon)

Disponible chez Clovis