Saint François d’Assise (Chemins de lumière n° 19)

Connaissez-​vous vrai­ment la vie de saint François d’Assise ? Ouvrez ce livre et vous la décou­vri­rez. Vous y trou­ve­rez même des épi­sodes éton­nants, sou­vent oubliés.

François est né en Italie, en 1182. Il avait reçu le nom de Jean à son bap­tême, mais ses parents pré­fé­rèrent le sur­nom­mer « Francesco », qui veut dire « petit Français » en ita­lien, tout sim­ple­ment car sa mère était fran­çaise. Fils d’un riche mar­chand, il était des­ti­né par ses parents au com­merce des draps et des étoffes. Sa cha­ri­té envers les pauvres était telle qu’elle déplut à son père, qui avait peur de le voir dila­pi­der ain­si l’argent de la famille. Après une vio­lente dis­pute, son père exi­gea qu’il renon­çât à son héri­tage et à tous ses biens. François, devant l’évêque, ren­dit à son père tous ses habits, son argent, et décla­ra : « Désormais, je pour­rai dire : Notre Père qui êtes aux Cieux, mon seul tré­sor et mon unique espérance. »

François se mit alors au ser­vice des pauvres en men­diant pour eux, soi­gna les lépreux. Sur ordre de Dieu, il se mit en devoir de répa­rer la vieille église Saint-​Damien. C’était en réa­li­té toute l’Église catho­lique que François devrait un jour « répa­rer ». Des dis­ciples com­men­cèrent à se joindre à lui. Il ins­pi­ra la pra­tique de la pau­vre­té abso­lue. Sa règle fut approu­vée par le pape Innocent III. Son humble vie, très pauvre, fut très riche en grâces. Très proche de Dieu, il l’était aus­si de toutes ses créa­tures. Connaissez-​vous par exemple l’histoire du loup de Gubbio ?

François consti­tue par­mi les saints un per­son­nage à part. Grand réfor­ma­teur de l’Église, il a exer­cé une influence pro­fonde sur le Moyen Âge et sur les temps qui sui­virent. Sa mis­sion fut de faire des­cendre le Sauveur des hau­teurs de la Transfiguration pour le rap­pro­cher de nous sous sa forme humaine. Il nous a pré­sen­té l’Enfant de Bethléem dans la crèche et l’Homme de dou­leurs subis­sant sur la croix d’inexprimables souf­frances pour notre salut.

L’exemple de saint François d’Assise fut tel­le­ment beau que de très nom­breux saints jaillirent de sa famille religieuse.

Pour com­man­der : Site des édi­tions Clovis