Une réédition bienvenue : Saint Louis-​Marie Grignion de Montfort, par le Père Louis Le Crom

Les édi­tions Clovis viennent de réédi­ter la vie de ce saint prêtre enflam­mé d’a­mour pour Jésus et Marie. 

Le règne de Louis XIV bat son plein. La France, puis­sante et res­pec­tée, dif­fuse depuis Versailles sa culture dans toute l’Europe. l’Eglise, régé­né­rée par la Réforme catho­lique, est illus­trée par les plus grands noms : Bossuet, Fénelon, Massillon, Bourdaloue, etc. 

Au milieu de cette civi­li­sa­tion brillante mais déjà mena­cée par la déca­dence, paraît un prêtre de feu qui prend au pied de la lettre les maximes de l’Evangile et règle sa conduite exclu­si­ve­ment sur la folie de la Croix. 

Louis-​Marie Grignion de Montfort est, en effet, mar­qué par un éton­nant radi­ca­lisme évan­gé­lique. Passant outre aux conseils trop humains de modé­ra­tion, négli­geant les conve­nances mon­daines, vivant dans une pau­vre­té extrême et un abso­lu renon­ce­ment, il est dépour­vu de tout res­pect humain. Il n’hé­site pas, par exemple, à réci­ter à haute voix son rosaire au milieu d’une foule qui s’a­muse à faire la ronde autour de lui, jus­qu’à ce que les assis­tants, sub­ju­gués, finissent par se joindre à sa prière.

S’il prêche, en réac­tion contre le jan­sé­nisme, l’a­mour de Jésus et de Marie, sa pré­di­ca­tion ori­gi­nale et enflam­mée échappe à toute ana­lyse et à tout confor­misme. En seize années de mis­sions popu­laires, il mar­que­ra pro­fon­dé­ment les popu­la­tions de l’Ouest qu’il évan­gé­lise : les réac­tions de la Vendée face aux per­sé­cu­tions anti­re­li­gieuses de la Révolution fran­çaise lui devront beaucoup. 

Saint Louis-​Marie Grignion de Montfort, cano­ni­sé en 1947, laisse une oeuvre spi­ri­tuelle de pre­mier plan, en par­ti­cu­lier un remar­quable Traité de la vraie dévo­tion à la sainte Vierge et de très nom­breux Cantiques spirituels. 

Le père Louis Le Crom, mis­sion­naire de la Compagnie de Marie (fon­dée par saint Louis-​Marie Grignion de Montfort) et his­to­rien, a consa­cré dix années de sa vie à écrire cette bio­gra­phie défi­ni­tive du grand apôtre marial. 

14 x 21 cm – 634 pages (édi­tions Clovis)