LES OBLATES

de la Fraternité Saint Pie X 

Qui sont-​elles ?

Fondées en 1973, les Oblates de la Fraternité Saint Pie X sont une des familles voulues par Mgr Lefebvre, à côté des prêtres, des frères, des sœurs et des membres du Tiers-Ordre. 

Elles dépendent direc­te­ment du Supérieur Général de la Fraternité, actuel­le­ment Don Davide Pagliarani, et de son délé­gué, M. l’abbé Christian Bouchacourt, second assis­tant du Supérieur géné­ral. Dans les mai­sons où elles sont envoyées, le prieur est leur supé­rieur direct. 

À l’origine, la famille des Oblates accueillait surtout des religieuses ayant quitté leur congrégation gagnée par le modernisme. Ensuite, elles ont été rejointes par des personnes d’âge mûr, désireuses de quitter le monde et de se dévouer au service de la Fraternité. Enfin, des personnes plus jeunes se sont présentées, appelées à la vocation spécifique d’Oblate. C’est pour répondre à ce besoin qu’a été fondé le premier noviciat des Oblates. Le Noviciat Sainte-​Thérèse s’est ouvert à Menzingen, avant d’être transféré à Salvan, non loin du séminaire d’Écône. Depuis 2018, un second noviciat, placé sous la protection de Notre-​Dame des Douleurs, a été ouvert à Davao, aux Philippines.

Différences entre les soeurs de la Fraternité et les oblates

Les Sœurs de la Fraternité ont aus­si été fon­dées par Mgr Lefebvre. Elles sont une congré­ga­tion de vœux simples (pau­vre­té, chas­te­té, obéis­sance). Elles ont leur propre Supérieure géné­rale et sont donc cano­ni­que­ment indé­pen­dantes de la Fraternité, mais de la même famille.
Les Oblates quant à elles forment une socié­té de vie com­mune sans vœux, à l’instar des prêtres de la Fraternité Saint-​Pie X, et elles pro­noncent un enga­ge­ment comme eux.
Même si elles n’émettent pas des vœux, mais seule­ment des pro­messes, les oblates s’engagent à pra­ti­quer les ver­tus de pau­vre­té, de chas­te­té et d’obéissance.

Quelle est
leur mission ?

Se dévouer aux œuvres de la Fraternité, aider les prêtres dans les prieu­rés, les écoles ou les sémi­naires. Leurs occu­pa­tions peuvent ain­si être très variées : cui­sine, ménage, les­sive, sacris­tie, secré­ta­riat, ensei­gne­ment, caté­chisme. Les Oblates doivent être prêtes « à tout », et faire preuve de géné­ro­si­té pour rem­plir la tâche qui leur est confiée. Le terme « Oblate » signi­fiant « offerte », c’est ain­si seule­ment qu’elles seront vrai­ment heu­reuses et exer­ce­ront un apos­to­lat réel, quoique caché ou discret. 

Quelle est
leur spiritualité ?

Leur spi­ri­tua­li­té est celle de la Fraternité, cen­trée sur le saint sacri­fice de la Messe. Elles ont pour patronne Notre-​Dame-​des-​Sept-​Douleurs, célé­brée le 15 sep­tembre ; c’est en ce jour qu’elles pro­noncent ou renou­vellent leur acte d’oblation. Leur voca­tion propre est de prier et d’offrir leur vie « pour la sanc­ti­fi­ca­tion des prêtres et des futurs prêtres », et aus­si de répa­rer pour « tous les sacri­lèges et aban­dons, spé­cia­le­ment des âmes consa­crées à Dieu. » (Acte d’oblation)

COMBIEN SONT-​ELLES

Au 1er novembre 2019

80 oblates – 20 nationalités

Allemagne, Argentine, Autriche, Belgique, Canada, Chine, Etats-​Unis, France, Ghana, Guatemala, Italie, Kenya, Lituanie, Mexique, Nigéria, Pérou, Philippines, Pologne, Suisse, Ukraine.

Il existe deux mai­sons de for­ma­tion : le novi­ciat Sainte-​Thérèse de Salvan (Suisse) et le novi­ciat Notre-​Dame des Sept Douleurs à Davao (Philippines).
Les Oblates se trouvent répar­ties un peu par­tout dans le monde. 

Qui peut devenir oblate ?

Comme dans toute vie reli­gieuse, l’élément prin­ci­pal pour deve­nir Oblate est l’appel de Dieu. Cependant, toute per­sonne dési­reuse de visi­ter le novi­ciat pour y pas­ser quelques jours, et étu­dier son éven­tuelle voca­tion est la bien­ve­nue. Aucune étude spé­ciale n’est exi­gée pour se pré­sen­ter chez les Oblates, aucune limite d’âge n’est fixée ; cer­tains pro­blèmes de san­té ne sont pas non plus un obs­tacle, mais il faut cepen­dant être capable de s’adapter à la vie com­mune et de tra­vailler dans la mesure de ses forces. 

LES CONDITIONS D’ADMISSION SONT SIMPLES MAIS INDISPENSABLES

1

Mener une vie chrétienne bien solide depuis plusieurs années

2

Être capable de vivre en communauté, de s’adapter aux différentes mentalités 

3

Être équilibré et avoir un bon jugement, du sens pratique et de la maturité 

4

Faire preuve de générosité, de souplesse et de persévérance dans les difficultés 

Comment se déroule
la formation des Oblates ?

La candidate effectue un postulat d’une durée d’un an. Elle prend ensuite l’habit des Oblates et reçoit son nom de religion ; elle devient novice pour une durée d’un ou deux ans. 

Les années du novi­ciat sont un temps pri­vi­lé­gié de for­ma­tion spi­ri­tuelle et pra­tique, qui per­met d’acquérir les ver­tus néces­saires pour per­sé­vé­rer dans la vie reli­gieuse et l’apostolat.

Le novi­ciat s’achève par l’admission à la pre­mière obla­tion. La sœur Oblate la renou­vel­le­ra chaque année pen­dant six ans, le 15 sep­tembre, au cours de la sainte Messe. Ensuite elle s’engagera pour une période de 3 ans, et enfin, après un total de neuf années, elle pour­ra faire son obla­tion perpétuelle.

Quelle est la journée d’une Oblate ?

Elles font chaque année une retraite spirituelle de six jours, et chaque mois une journée de récollection. Elles ont la possibilité de prendre chaque année des vacances pendant trois semaines en se rendant soit dans leur famille, soit dans une maison de la Fraternité Saint-​Pie X. 

Comment entrer
chez les oblates ?

La can­di­date doit s’ouvrir de sa voca­tion auprès d’un prêtre qui la recom­man­de­ra au Supérieur géné­ral après l’approbation du Supérieur du dis­trict de son lieu de résidence. 
Pour contac­ter le novi­ciat des oblates :
Par mail : novtherese@fsspx.ch
Par télé­phone : 00 41 27 761 21 28
Adresse pos­tale : Noviciat Sainte Thérèse La Combe, 22 CH 1922 Salvan (VS) Suisse